Gabon: frais de soutenance, l’EPCA persiste et signe ?

Le directeur général de l'EPCA Guy Benjamin Ndounou © Gabonreview

La direction générale de l’Ecole de Préparation aux Carrières Administratives (EPCA) tente de justifier sa demande de paiement de 110 000 Fcfa par les stagiaires pour l’organisation de leurs soutenances. Elle dénonce une cabale médiatique et politique ourdie contre elle, sans toutefois convaincre.



Dans un article paru dans La Lowe le 27 février dernier, le directeur général de l’Ecole de Préparation aux Carrières Administratives (EPCA) tente de justifier le paiement de 110 000 exigé aux stagiaires pour l’organisation de leurs soutenances. Une justification qui répond à un article que nous avons publié le 15 février dernier dans lequel nous dénoncions cette pratique dans un établissement public dont le budget de fonctionnement est inscrit dans la loi de finances.

En effet, la direction générale de l’EPCA, par l’entremise de son secrétaire général, Richard Mamiaka assure que lors d’une réunion élargie qui regroupait l’ensemble des stagiaires des cycles A2, B1, B2 et les responsables du bureau de la mutuelle, les stagiaires auraient eux-mêmes proposé de verser la somme incriminée. Chose que nient les stagiaires contactés par Gabon Media Time qui disent avoir été mis sur le fait accompli, surtout que leurs bourses ne leur avaient pas été versées.

En revanche, à quelques jours de la fin des soutenances, la grande majorité des stagiaires qui ont déjà soutenu n’ont pas versé la totalité de la somme exigée. Nombreux parmi ceux qui ont été contactés disent ne pas être d’accord avec le procédé. D’ailleurs, ils espèrent que la direction n’attendra pas le complément des frais pour organiser la cérémonie de remise de diplômes qui devrait avoir lieu le 15 mars prochain.

Il faut dire que le paiement de frais d’organisation des soutenances s’éloigne de la politique de l’égalité des chances prônée par les autorités gabonaises et que le directeur général Guy Benjamin Ndounou semblait prendre en exemple pour justifier il y a quelques années la mise en place d’un séminaire gratuit ouvert à tous les candidats afin de limiter les échecs au concours et la mise à disposition des fascicules téléchargeables sur le site de l’EPCA à une certaine époque. Sinon, comment expliquer qu’à l’université Omar Bongo, un établissement public au même titre que l’EPCA, l’organisation des soutenances ne soit pas payante ?

En définitive, la tutelle contactée par Gabon Media Time n’a pour l’instant fait aucun commentaire. Nous y reviendrons dans un prochain article pour plus d’informations.

Laissez votre commentaire