Gabon: le FMI exhorte le Gabon à vendre ses parts de la Bicig

© D.R

C’est l’une des recommandations fortes du FMI pour stabiliser l’économie gabonaise et notamment son secteur financier. Dans son rapport pays publié le 15 février dernier, l’institution internationale exhorte les autorités gabonaises à « procéder rapidement à la vente de la participation non stratégique dans la Bicig ».



Malgré de légères embellies, le paysage économique gabonais reste fragilisé par « des difficultés d’assainissement des finances publiques et un ratio de prêts improductifs relativement élevé et toujours en augmentation ». Ainsi, dans son rapport pays publié récemment, le Fonds monétaire international (FMI) a exhorté les autorités à prendre un certain nombre de mesures.

En effet, soulignant qu’il est « essentiel pour la croissance de préserver la stabilité du secteur financier », les experts du fonds préconisent « de procéder rapidement à la vente de la participation non stratégique dans la BICIG, la troisième banque gabonaise ». Ces parts acquises il y a quelques mois par le Gabon via le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), représentant un risque à moyen terme.

Si le rapport met en évidence « un secteur bancaire globalement solide et profitable », il ne manque  pas de souligner « qu’il faut résoudre les problèmes posés par les banques publiques en difficulté et les prêts improductifs onéreux ». Cette solution permettrait à terme « de contribuer à la stabilité financière, ainsi que de promouvoir le crédit au secteur privé et la croissance ».




Laissez votre commentaire