mercredi,20 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: florilège d’hommages à Casimir Oye Mba

Gabon: florilège d’hommages à Casimir Oye Mba

Ecouter cet article

Le décès le jeudi 16 septembre de l’ancien Premier ministre Casimir Oye Mba a immédiatement suscité une vague de réactions au sein de la classe politique. Du chef de l’Etat Ali Bongo, en passant par le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, du président du Parti social démocrate (PSD) Pierre Claver Maganga Moussavou ou encore de l’ancien député Bertrand Zibi, chacun avec ses mots a tenu à rendre un hommage à cette personnalité politique qui aura marqué son temps. 

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès ce matin à Paris de M. Casimir Oyé Mba. Cet homme d’Etat aura consacré sa vie à la chose publique, au Gabon où il a été 1er ministre comme en Afrique centrale en tant que Gouverneur de la BEAC. Mes sincères condoléances à sa famille », Ali Bongo Ondimba, président de la République.

« J’ai appris avec tristesse le décès de mon ami et frère, Casimir Oyé Mba, ancien Premier Ministre du Gabon et ancien Gouverneur de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC). Je garde de lui le souvenir d’un grand serviteur de l’Etat sous la Présidence de feu le Président Omar Bongo Ondimba. Je présente mes condoléances les plus émues à sa famille et à ses proches », Alassane Ouattara Président de la République de Côte d’Ivoire

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris ce jeudi 16 septembre 2021, le décès de M. Casimir Oye Mba. En cette douloureuse circonstance, je tiens à présenter mes sincères condoléances à la famille et aux proches de l’illustre disparu. En effet, cet ancien Premier ministre et ancien gouverneur de la BEAC a su marquer l’histoire de son empreinte. Doté d’un charisme et d’une personnalité hors du commun, feu Casimir Oye Mba laisse un souvenir indélébile dans le cœur de tous ceux qui l’ont aimé et connu. En rendant hommage à ce grand commis de l’Etat gabonais, je tiens surtout à saluer la mémoire de cet économiste et homme politique de haut rang. Je réitère mes pensées les plus émues à sa famille et prie le bon Dieu qu’il l’accueille dans son royaume et lui accorde le juste repos », Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac.

« J’ai appris avec infiniment de tristesse, ce jour 16/09/2021, le décès de l’ancien Premier ministre monsieur Casimir Oye Mba. Le Gabon perd un de ses grands hommes d’Etat, une référence pour beaucoup de femmes et d’hommes politiques. Sous son magister, il a engagé des réformes sur le plan socio-économique et sur le plan institutionnel dans un contexte difficile et de contestation généralisée. Il avait un sens aigu du compromis. Il restera, à juste titre, comme un homme de rigueur et du compromis. Ainsi, au nom du Parti Les Démocrates et à mon nom personnel, je présente à sa famille biologique et politique, mes sincères condoléances. Que Le Tout Puissant les assiste dans cette douloureuse épreuve. Repose en paix Cam la classe », Guy Nzouba Ndama, président de Les Démocrates. 

« Le Premier ministre Casimir Oyé Mba s’en est allé, le Gabon vient de perdre un de ses illustres fils, un grand esprit, un de ces hommes qui ne manifestait aucune gêne à dialoguer avec l’autre pour construire une voie utile à notre nation. Le Gabon perd un grand homme d’Etat. Je perds un aîné, un ami, un homme avec qui je communiquais à demi-mot, sans tabou. Je lui ai appris à comprendre la signification en langue ipunu de «polu mbindji : pendant que la marmite est au feu, on s’imagine que tout va bien, alors qu’il peut en être autrement. Ainsi va la vie de l’homme pleine d’incertitudes. Casimir, tu laisses dans mon estime un grand vide. Je veux traduire à son épouse, à ses enfants et petits-enfants, à ses familles biologique et politique, toute la compassion et les condoléances les plus attristées de mon épouse Albertine, de moi- même et de mon parti », Pierre Claver Maganga Moussavou, président du Parti social démocrate.

« C’est avec une vive consternation que j’apprends le décès du Premier ministre Casimir Oye Mba, qui restera une grande figure continentale de la Banque. Je salue la mémoire d’un ami, une amitié fidèle qui remonte aux années du collège. Mes condoléances émues et mon affection renouvelée à ses enfants et à toute sa famille», Jean Ping, ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA).

«Je suis effondré, meurtri du fond de ma cellule en apprenant ce matin le décès de celui qui m’a toujours considéré comme son fils, son parrain politique. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma peine. Je voudrais témoigner de mon attachement à son immense héritage qu’il nous lègue. Héritage politique, de rigueur intellectuelle et d’intégrité. Homme d’Etat dont le rayonnement atteint les confins de la sous région d’Afrique, Casimir, tu laisses un trou béant dans nos cœurs de par cette absence prolongée, mais tu n’es pas mort, car les grands hommes de ta dimension ne meurent jamais. Adieu mon père», Bertrand Zibi, ancien député.

«Le décès de monsieur Casimir Oye Mba, ce 16 septembre 2021, m’amène ce jour d’endeuillement à retenir sa dimension technocratique, politique et humaine. Sa vie auréolée de hautes fonctions, ce catholique érudit a été l’une des figures singulières de notre pays. Mes condoléances à la famille ! Qu’il repose en paix !», Eric Dodo Bounguendza, secrétaire général du Parti démocratique gabonais.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop