samedi,16 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: fin des consultations juridiques pour la veuve

Gabon: fin des consultations juridiques pour la veuve

Ecouter cet article

Après deux journées pleines d’activités, le ministère des Affaires sociales et des Droits de la femme a clôturé, ce vendredi 25 juin 2021, les consultations juridiques pour la veuve en République gabonaise. Initiées pour faire écho à la 10 ème journée internationale des veuves, ces consultations avaient pour objectif d’édifier les veuves « en détresse » sur les démarches et procédures à suivre concernant la succession. 

Mercredi 23 juin 2021, le Gabon a commémoré la 10ème journée internationale des veuves. C’était le 21 décembre 2010, lorsque l’assemblée générale des Nations unies adoptait une résolution proposée par le Gabon, à la suite de laquelle était proclamée le 23 juin 2021, la première journée internationale des veuves. Cette journée représente en effet l’occasion pour la communauté internationale de s’engager à assurer la protection juridique et sociale des veuves. 

Au Gabon, le ministère des Affaires sociales et des Droits de la femme, a particulièrement tenu à jouer sa partition en organisant du 24 au 25 juin 2021, des consultations juridiques gratuites au profit du conjoint survivant, notamment de la veuve. Ainsi, des cellules d’écoute dudit ministère, une cellule juridique composée d’un procureur de la République adjoint, d’un juge du siège, d’un huissier et d’un notaire, ont entretenu l’assistance sur les démarches et procédures à suivre concernant la succession.

Sous le thème « Les droits du conjoint survivant: comment sortir de la violence patrimoniale », un accent particulier a été mis sur la veuve en détresse. Une façon d’en découdre avec la marginalisation, la spoliation des veuves et ses enjeux. « Il était important que tous ces professionnels informent et orientent les veuves pour que le phénomène de violences faites au conjoint survivant, notamment la veuve ne soient plus une réalité au Gabon » a déclaré Paméla Barbe Virginie Koumba épse Ngwabyt, directeur général de la Protection de la veuve et de l’orphelin (DGPVO).

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop