mercredi,19 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: féru du ballon rond, Ali Bongo «silencieux» malgré les exploits des...

Gabon: féru du ballon rond, Ali Bongo «silencieux» malgré les exploits des panthères

Ecouter cet article

Alors que les Panthères du Gabon réalisent des résultats remarquables en terre camerounaise dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), le premier citoyen gabonais ne serait pas enthousiasmé. En effet, connu pour être un féru du football tel qu’il l’a montré en organisant à deux reprises, notamment en 2012 et en 2017 cet événement au sein de son pays, Ali Bongo Ondimba est étrangement silencieux à l’endroit de ses compatriotes.

Au terme d’une rencontre intense quasiment contrôlée en seconde période par les Panthères du Gabon qui montent en régime dans la compétition, il était de bon aloi pour le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba, de saluer cette prestation, vu le contexte sanitaire qui continue d’amoindrir les forces du 11 national. Out Pierre-Emerick Aubameyang, Axel Meye Me Ndong et Mario Lemina après une décision de la commission médicale de la Confédération africaine de Football (CAF), l’équipe a dû s’arracher les tripes.

Au final, un score de parité qui augmente les chances de qualification des Panthères longtemps raillées pour avoir revendiqué leurs primes bec et ongle. Seulement, aucune réaction de la part du Président de la République qui avait habitué les populations à livrer un leitmotiv aux représentants du Gabon lors des compétitions internationales.  

Sur la toile, notamment Twitter, un internaute s’est étonné du silence du numéro un gabonais. « Ali Bongo Ondimba à l’heure là devait encourager les enfants. Même un post pour saluer cette prestation contre une équipe qui a été ¼ de finaliste du mondial avec quelques rescapés de cette épopée toujours présents. Bon, peut-être qu’il a désormais d’autres priorités », a-t-il commenté après. Un constat qui vaut tout son pesant d’or tant dans cette tempête médiatique liée aux abus sexuels, les Panthères du Gabon auraient bien besoin du soutien de celui qui est censé être leur premier supporter. Espérons que le présent plaidoyer donnera des idées au Palais du bord de mer !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop