dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Félicien Ona Eneme, condamné à 15 ans de prison pour...

Gabon : Félicien Ona Eneme, condamné à 15 ans de prison pour avoir abattu l’amant de son épouse

Félicien Ona Eneme, cadre de la Société d’energie et d’eau du Gabon (SEEG) a été condamné par la Cour criminelle de Libreville à une peine de 15 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 10 millions FCFA pour les chefs d’accusation d’assassinat sur l’amant de sa femme, de tentative d’assassinat sur cette dernière et pour détention illégale d’arme à feu.

Cette affaire qui avait défrayé la chronique durant l’année 2015 a été jugée ce mardi 4 février 2020 durant la session criminelle ordinaire de Libreville.  Pour rappel, le 30 septembre 2015 Félicien Ona Eneme, un cadre de la SEEG, s’était rendu coupable d’un homicide en tirant à bout portant à l’aide de deux armes à feu sur 2 individus. Il s’agit de son épouse Ginette Ada Mba et de l’amant de son épouse Franck Owono Mbeng. Le bilan de la fusillade avait fait un mort en l’occurrence son rival et une blessée grave. 

Écroué à la prison centrale depuis le 9 octobre 2015, le mis en cause comparaissait hier pour assassinat, tentative d’assassinat et détention illégale d’armes à feu. Devant la Cour criminelle, l’avocat de la partie civile  Hugues Boguikouma a mis en relief « la volonté manifeste de tuer » de la part du bourreau de ses clients. Une version que les conseils du mis en cause ont rejetée en demandant à la Cour de « requalifier les faits en meurtre du fait que l’assassinat n’a pas été constitué faute de préméditation ». Sollicitant au passage des circonstances atténuantes en plaidant le crime passionnel.

Prenant la parole à son tour, Félicien Ona Eneme a reconnu les faits reprochés tout en indiquant qu’il avait agi sous l’accès de la colère. Loin d’être insensible, il a imploré le pardon de son épouse, de la famille de la victime et de la société entière. A la fin des plaidoiries, le ministère public a rappelé que « le tireur a bien eu 2h entre le moment où il a été éconduit par sa femme et la fusillade ». Il a donc été reconnu coupable des chefs d’accusation susmentionnés et condamné à une peine de 15 ans de Réclusion criminelle assortie d’une amende de 10 millions à verser à la famille de l’amant de son épouse ainsi qu’un franc symbolique à son épouse.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt