lundi,19 avril 2021
AccueilActualitésAdministrationGabon: faute de moyens, Dr. Vane incapable de réparer le scanner et...

Gabon: faute de moyens, Dr. Vane incapable de réparer le scanner et d’équiper le laboratoire du CHUL

C’est en marge du Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) tenu le 26 mars à Libreville que le vice-président du Syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (Symefoga) a relevé les incongruités du budget prévisionnel de plus de 7 milliards FCFA adopté. Selon le Dr. Patrice Émery Itoundi Bignoumba, ce budget prévisionnel est déconnecté de leurs réalités et maintient les mêmes difficultés nées de la crise sanitaire notamment la réparation du scanner et l’équipement du laboratoire.

Le 26 mars dernier, le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a réuni une fourchette de ses acteurs lors de son conseil d’administration. Il en découle que pour l’année en cours, le budget avoisine 7 milliards FCFA. Bien qu’en hausse, cette prévision semble toujours inférieure aux charges dudit établissement sanitaire public. Pour illustrer ses craintes, le Dr.Patrice Émery Itoundi Bignoumba, vice-président du Symefoga a rappelé qu’« il y a la dotation de l’État qui n’a pas été payée à l’hôpital à hauteur de près 40% en 2020. Cela veut dire qu’on a fonctionné avec à peu près 60% de la dotation que l’État était censé mettre à notre disposition dans la loi des finances ». 

Un décalage budgétaire qui serait consécutif à l’avènement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Ladite pandémie avait conduit à la suspension d’activités générales au sein du CHUL durant près de 6 mois pour se concentrer sur la prise en charge des patients atteints de Coronavirus. Une suractivité qui n’est pas restée sans traces tant à ce jour, le plateau technique se retrouve endommagé et abandonné à lui-même.

« À l’instar du scanner qu’on a eu du mal à réparer, le laboratoire défaillant, l’endoscopie digestive où les appareils ne sont toujours pas réparés, parce que l’hôpital n’a pas, semble-t-il, les fonds suffisants pour régler ces postes de dépense », a déploré le vice-président du Symefoga.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion