Gabon: Faustin Boukoubi hôte de Marie Madeleine Mborantsuo

Faustin Boukoubi chez Marie Madeleine Mborantsuo © L'Union

Le jeudi 17 janvier dernier, la Présidente de la Cour constitutionnelle (CC) Marie Madeleine Mborantsuo, a reçu à son cabinet de Libreville le nouveau Président de la chambre haute du parlement gabonais, Faustin Boukoubi, accompagné de quelques membres de son bureau. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’une prise de contact entre les premiers responsables des deux Institutions constitutionnelles.



Après son élection à la  tête de l’Assemblée nationale il y a une semaine, Faustin Boukoubi est allé prendre attache avec son homologue de la haute juridiction. Au cours de cette rencontre, plusieurs questions ont été abordées entre les  personnalités, notamment celles à la reprise des activités des honorables députés.

Au cours de cet entretien, la présidente de la Cour Constitutionnelle et son homologue du parlement ont également abordé deux points essentiels. Il s’agit de la loi fondamentale gabonaise  et certains textes frappés désormais par leur caducité. S’agissant de la Constitution, « il paraît évident de la réviser au regard de nombreuses lacunes mises à nu par la Cour constitutionnelle à la lumière de la décision qu’elle avait rendue le 14 novembre dernier, à la suite de la saisine du premier ministre aux fins d’interprétation des articles 13 et 16 de la Constitution ».

Pour rappel, l’Assemblée nationale avait été dissoute par la haute juridiction depuis le 30 avril 2018. Cette rencontre entre les deux personnalités sonne comme un retour « à la normalité parlementaire ». Au cours de la première session ordinaire du parlement qui est censée débuter le premier jour ouvrable du mois de mars pour s’achever de la même manière en juin prochain, les honorables députés auront droit à des débats intenses.  

Laissez votre commentaire