Gabon: La FAO et la BAD pour la promotion de l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole

Un plantation de manioc © D.R

Réuni le vendredi 16 novembre  2018 au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Libreville, Amadou Bassirou Diallo Economiste Principal du Travail de la Banque Africaine de Développement (BAD), et Helder Muteia Représentant résident de la FAO, ont échangé sur la promotion de l’employabilité des jeunes dans le secteur agricole. Il était notamment question au cours de l’entretien, d’évaluer les opportunités offertes par l’entrepreneuriat et les innovations de l’agro-industrie.

Constituant un vecteur de croissance économique et de développement durable, l’agriculture est au centre des préoccupations de plusieurs partenaires multilatéraux du Gabon. Ainsi, soucieux de mener à bien des projets dans ce secteur délaissé de l’économie gabonaise, et de favoriser la promotion d’une agriculture de marché à travers l’entreprenariat agricole, les représentants de la FAO et la BAD ont récemment échangé à Libreville.

En effet, les discussions entre Amadou Bassirou Diallo Economiste Principal du Travail de la BAD, et Helder Muteia Représentant résident de la FAO, ont essentiellement porté sur la valorisation du secteur agricole. Sous valorisé malgré ses fortes potentialités, ce secteur bien que bénéficiant de nombreux appuis budgétaires, reste encore peu productif.  

Il était donc question pour les deux responsables,  de mettre en valeur le projet régional pour l’employabilité des jeunes dans les chaînes de valeurs agricoles en Afrique Centrale (PREJAC) afin d’appuyer la CEEAC. En mettant à disposition la facilité de coopération technique (TCP-Facility) pour la conduite de certaines études, les bailleurs veulent mettre en avant les opportunités offertes par l’entrepreneuriat et les innovations de l’agro-industrie.

En outre, il ressort de cette rencontre, que les différents  bailleurs de fonds souhaitent mettre en place une plateforme commune. Cette plateforme, devant créer des outils et mécanismes, pouvant offrir de nouvelles possibilités d’emploi et par là-même attirer davantage des jeunes dans un secteur trop peu exploité.  

Laissez votre commentaire