lundi,26 juillet 2021
AccueilDerniers articlesGabon: las d'être «tournés en bourrique» des retraités assiègent la Primature

Gabon: las d’être «tournés en bourrique» des retraités assiègent la Primature

Ecouter cet article

Ce mercredi 28 avril 2021 marque assurément un nouveau virage dans les rapports entre les retraités fonctionnaires et le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. Et pour cause, les premiers cités observent, depuis ce matin, un piquet de grève devant la Primature sise au Boulevard Triomphal Omar Bongo. Ces derniers revendiquent l’arrimage des pensions-retraite au nouveau système de rémunération de la Fonction publique.

C’est un véritable coup de gueule que viennent de pousser plusieurs retraités civils et militaires ce 28 avril 2021. Selon ces derniers, leur manifestation devant la Primature vise à interpeller directement le chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda qui malgré de multiples interpellations, semble rester insensible aux cris de détresse de ces pères et mères de famille.

 « Juillet 2019-avril 2021, à quand l’arrimage de nos pensions retraite au nouveau système de rémunération ? » ont-ils clairement indiqué sur une banderole. Préférant ne pas s’exprimer de vive voix. D’ailleurs pour exprimer leur ras le bol, ils ont élu domicile sur la chaussée. Il aura fallu l’intervention des agents de forces de défense et de sécurité pour que les véhicules puissent à nouveau circuler. Autant dire que le durcissement de ton est la seule alternative pour ces pères et mères de familles qui tirent le diable par la queue depuis qu’ils ont été appelés à faire valoir leurs droits à la retraite. « Nous ne touchons qu’une demi-pension de retraite de fonctionnaire depuis 2015 », a déploré un retraité.

À ceux-là se sont joints, des diplômés des grandes écoles étatiques qui exigent dorénavant « les intégrations et les postes budgétaires pour tous ». Une véritable patate chaude pour Rose Christiane Ossouka Raponda qui semble avoir été désignée pour solutionner les problèmes soulevés par les partenaires sociaux. Pour l’heure, cette démarche plaintive peine à motiver le Chef du gouvernement, plus disposée à se mouvoir vers l’international.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )