dimanche,25 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

Ecouter cet article

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du recensement physique des agents municipaux diligenté par le maire par intérim Serge William Akassaga Okinda a laissé entrevoir un bon pour le moins impression des effectifs, passant de 2320 à 3245 en seulement deux jours, de quoi mettre à mal les services de la chaîne de recrutement. 

Si le recensement physique des agents municipaux devait permettre d’assurer une gestion optimale des ressources humaines de l’Hôtel de ville, les conclusions à mis-parcours laissent entrevoir des irrégularités « grotesques » au niveau des effectifs. Selon des informations relayées par le quotidien L’Union « alors que le 19 décembre 2020, le rapport indiquait avoir totalisé environ 2320 agents recensés, celui-ci enregistrait deux jours plus tard une augmentation exponentielle jusqu’à 3245 ». 

Une explosion incompréhensible des statistiques qui selon des cadres municipaux cités par notre confrère L’Union se serait produite au lendemain de la passation de charges entre le maire entrant Eugène Mba et son prédécesseur intérimaire Serge William Akassaga Okinda. De quoi susciter au sein de l’institution des interrogations sur ces recrutements éclairs et qui démontrent la réalité des suspicions qui entouraient déjà la gestion des ressources humaines à la Mairie. 

Il faut souligner que l’Hôtel de ville de Libreville est très coutumier des scandales sur la gestion de ses effectifs. Il y a encore quelques mois, l’opinion découvrait médusée que l’ancien édile Léandre Nzue, actuellement incarcéré à la prison centrale pour des faits de détournements de fonds, disposait d’un cabinet pléthorique de 284 personnes soit 119 conseillers et une centaine de chargés de mission, pour une masse salariale fixée à un peu plus de 3 milliards. 

Face à cet énième scandale, le nouveau maire de la commune de Libreville est donc attendu afin d’édifier l’opinion sur ces recrutements pléthoriques qui touchent l’institution dont il a désormais la charge au risque de laisser penser à une complicité de sa part.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme