jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: en baisse de 15,3%, le chiffre d’affaires de la Sogara passe...

Gabon: en baisse de 15,3%, le chiffre d’affaires de la Sogara passe sous les 200 milliards de FCFA

Ecouter cet article

La hausse du volume de pétrole brut traité n’aura pas permis à la Société gabonaise de raffinage (Sogara) d’améliorer son rendement. Bien au contraire, comme le suggère la note de conjoncture sectorielle, l’observé conjoncturel à fin décembre 2020 fait apparaître des résultats mitigés, avec notamment un chiffre d’affaires en baisse de 15,3% à 185,6 milliards de FCFA contre 219,3 milliards de FCFA un an plus tôt.

Le projet de restructuration de la Société gabonaise de raffinage (Sogara) via la privatisation de l’outil productif contenu dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT), devrait rapidement être placé au centre des débats si l’on se base sur sa situation financière actuelle. Il faut dire qu’entre difficultés financières récurrentes et pertes nettes chiffrées à 20 milliards de FCFA, la société désormais dirigée par Edson Mvou Tsinga est dans le dur.

En effet, en dépit d’une année 2020 qui aura vu le volume total de brut traité passer de 675 471 à 834 223 tonnes métriques soit une hausse de 23,5%, ou encore des chiffres de ventes de butane (+117%), de super (+39,7%) ou encore de Gas-oil moteur (+45,4%) affichant de fortes hausses, le chiffre d’affaires de celle qui est l’unique raffinerie du pays broient du noir, affichant une baisse de plus de 15% à 185,7 milliards de FCFA.

Passant sous la barre des 200 milliards de FCFA alors même que de nouveaux investissements sont nécessaires pour assurer sa survie, ce chiffre d’affaires symptomatique d’une gestion peu orthodoxe de la société, procède notamment selon la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (Dgepf), de la « baisse des prix des produits pétroliers par l’administration chargée de la péréquation ». 

En déliquescence avec un chiffre d’affaires en chute de 13% depuis 2013, la raffinerie qui dispose d’une capacité nominale de 24 kbj, devrait donc si l’on se fie au contexte actuel, rapidement changer de main en vue d’enrayer cette spirale de déficit structurel. Quand on sait que l’exécutif entend porter le profit annuel de la Sogara à 10 milliards de FCFA à l’horizon 2025, ce projet de restructuration devrait très vite intervenir.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.