jeudi,29 juillet 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Emmanuel Nze Bekale nommé juge constitutionnel

Gabon: Emmanuel Nze Bekale nommé juge constitutionnel

Ecouter cet article

C’est la principale information au sein de la Cour constitutionnelle. Le sénateur du Komo-Mondah dont Ntoum est le chef-lieu, va à l’âge de 75 ans intégrer le cercle fermé des 9 juges appelés à veiller à la constitutionnalité au Gabon. Une nomination qui intervient à la suite du décès du juge Hervé Moutsinga. 

Né en février 1946 à Libreville, Emmanuel Nze Bekale est un haut fonctionnaire gabonais qui a fait ses classes sous Omar Bongo Ondimba puis son successeur Ali Bongo Ondimba. Diplômé en droit puis formé en qualité d’inspecteur des impôts, le désormais ancien vénérable sénateur du département du Komo-Mondah, jouit d’une belle expérience acquise au sein de la très haute administration. De quoi lui tailler un curriculum vitæ d’envergure.

En effet, le néo-juge constitutionnel sera auparavant nommé directeur général adjoint des Contributions directes et indirectes puis directeur général de l’Office du chemin de fer Transgabonais (Octra), directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et président directeur général de la compagnie Air Gabon.

Par ailleurs, Emmanuel Nze Bekale exerce dans l’appareil gouvernemental en qualité de ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’industrie, de l’artisanat, chargé de l’Insertion rurale. Fer de lance du Parti démocratique gabonais (PDG) dont il a occupé la prestigieuse fonction de Secrétaire général adjoint, chargé des élections, il finira par être élu Sénateur dans son fief à savoir le département du Komo-Mondah.

Seulement, les voix s’élèvent au sein de l’opinion qui y voit une rupture manifeste avec le principe de représentativité. En effet, il était admis sous Omar Bongo que chaque province du pays avait droit à un siège au sein de la Cour constitutionnelle dirigée par Marie-Madeleine Mbourantsouo. Suivant cette logique, le départ d’Hervé Moutsinga aurait dû occasionner la nomination d’un Nynois. Il n’en sera visiblement pas le cas. Pour ce qui est d’Emmanuel Nze Bekale, il devra attendre sa prestation de serment pour enfin entrer en fonction.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )