lundi,8 mars 2021
Accueil A La Une Gabon: Emmanuel Berre promu conseiller du ministre malgré des suspicions de scandale...

Gabon: Emmanuel Berre promu conseiller du ministre malgré des suspicions de scandale à la Dette

Nommé à l’issue du Conseil des ministres qui s’était tenu en février 2019, Emmanuel Berre n’aura pas fait long feu au sein de la Direction générale de la Dette. Une éviction aux allures de sanction, si on en croit le site d’information La Libreville, proche de la présidence de la République, au plus fort du scandale sur la dette intérieure qui a laissé apparaître des incongruités dans la gestion de ce dossier. 

C’est lors du Conseil des ministres du 22 janvier dernier qu’Emmanuel Berre a été démis de ses fonctions. Remplacé à la tête de la Direction générale de la Dette, Fernand Ngoussi Mayagah, ce dernier a été promu conseiller du ministre de l’Économie, Nicole Roboty. Une nomination pour le moins curieuse alors que le désormais ancien directeur général de la dette  « aura failli à sa mission d’établir le taux d’endettement du pays à 40% du PIB à l’horizon 2022 ».

Pour de nombreux observateurs, la promotion d’Emmanuel Berre n’aurait d’autre but que de sauver la tête après le scandale sur la dette intérieure diligenté par la Présidence de la République. En effet, la « taskforce pour le règlement de la dette intérieure », avait décelé de fausses dettes estimées à 440 milliards de FCFA.  

Lors d’une conférence de presse, le porte parole de la Présidence de la République Jessye Ella Ekogha avait laissé entendre que plusieurs hauts cadres, et pas des moindres, avaient validé près de 440 milliards de Fcfa de fausses dettes sur les 650 milliards de Fcfa audités alors que sur le terrain, les travaux ne sont pas effectués. C’est donc fort de ce constat que cet organe institué par l’arrêté N°006/PR en date du 20 juin 2020 aurait à cœur de mener une véritable chasse contre les hauts fonctionnaires qui se seraient rendus coupables de complicité et plus encore dans ce vaste scandale financier. 

Emmanuel Berre, qui était le patron de la Direction générale de la Dette, administration qui assure la mise en œuvre de la politique d’endettement de l’Etat et de la gestion active de la dette publique, en ce temps là, son nom ne pourrait être ecarté en cas d’approfondissement de l’audit effectué par la Taskforce. Toute chose qui laisserait donc penser que l’exfiltration de ce dernier de la DGD procéderait de la volonté de l’exécutif de le dédouaner en cas  d’action contre les fonctionnaires et chefs d’entreprises impliqués dans ce dossier.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion