jeudi,19 mai 2022
AccueilA La UneGabon: Emily Kakala Ngoussi épinglé pour cumule de fonctions de sénateur et ambassadeur

Gabon: Emily Kakala Ngoussi épinglé pour cumule de fonctions de sénateur et ambassadeur

Ecouter cet article

C’est l’une des principales informations relayées ce lundi 07 mars 2022 par l’hebdomadaire L’Aube dans sa parution n°365. En effet, alors que lors du Conseil des ministres du 30 août 2018 Emily Kakala Ngoussi a été admis à faire valoir ses droits à la retraite, ce dernier, actuel sénateur du département de la Lombo Bouenguidi, continuerait à exercer ses fonctions sans aucune gêne au mépris des dispositions en vigueur. 

Admis à la retraite après avoir atteint la limite d’âge de 60 ans pour exercer, l’ancien ambassadeur Emily Kakala Ngoussi aurait, avec le soutien sans faille de l’actuel président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi, réussi à se faire élire au Sénat. Une véritable aubaine qui aurait permis au désormais sénateur du département de la Lombo Bouenguidi d’assurer sa survie financière. 

Sauf que obnubilé semble-t-il par ce nouveau positionnement, l’hebdomadaire L’Aube nous apprend que ce dernier continuerait à exercer ses fonctions d’ambassadeur du Gabon en Tunisie en violation des dispositions légales notamment en matière de cumul de fonctions. « N’ayant pas été jusque-là remplacé au poste d’ambassadeur du Gabon en Tunisie, il va, à la fin de chaque session parlementaire, repartir exercer tranquillement ses anciennes fonctions. Alors même qu’il a déjà reçu ses frais de rapatriement  », relatent nos confrères. 

Pis, selon L’Aube le cumulard sèmerait désormais la terreur au siège de l’ambassade  sis au 7, rue de l’Il de Rhodes – les jardins du lac II 1053-Tunis 1053 Emily Kakala Ngoussi en s’en prenant aux agents « au motif que son logement de fonction a été libéré ». Ce dernier continuerait même à présider des réunions et serait même actuellement sur place pour attendre la mise en place du budget. Le « tout sous l’œil approbateur de son parent ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya ». 

Il faut dire que cette situation serait presque rendue normale par certains de ces proches estimant que « ce n’est pas la faute à ce diplomate si le Gabon est mal organisé. Tout ce qu’il fait est bel et bien connu de tout le monde, donc de sa tutelle. Le débat est donc clos ». Pour preuve la situation en Tunisie ne serait pas un cas isolé du moins concernant l’absence d’un ambassadeur puisque plusieurs postes diplomatiques sont sans chef de mission diplomatique depuis un long moment notamment en Inde, Tunisie, Liban, Algérie et Etats-Unis. 

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif
Enami Shop