vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: elle met au monde des jumelles dont le père est son...

Gabon: elle met au monde des jumelles dont le père est son propre fils à Akanda

C’est l’histoire incroyable vécue le mardi 04 août 2020 dernier par les Akandais et depuis peu dans la bouche des populations des autres communes que sont Libreville et Owendo. En effet, une femme aurait mis au monde des splendides jumelles à son domicile, sans assistance médicale. Le comble dans cette affaire c’est que le père de ces enfants ne serait autre que son propre fils cadet, rapporte 7joursInfos.

C’est l’histoire d’une supposée relation incestusue entre une mère et son fils dont le vice a été poussé à son paroxysme par une grossesse de la mère et enfin par un accouchement pour ainsi dire insolite. 

Tout serait parti d’un coup de fil donné par le fameux fils cadet à l’une de ses multiples petites amies. Ce dernier aurait expliqué à son interlocuteur qu’il avait besoin d’aide pour faire accoucher sa maman. Laquelle pousserait des cris assourdissants car étant en plein travail. Seulement, la jeune sollicitée, au parfum de l’idylle incestueuse entre son copain et sa belle-mère, décide de révéler au grand jour, l’acte considéré au Gabon comme une déviance morale dans la conscience sociale gabonaise. 

D’après le récit rapporté par notre confrère 7joursInfos, le fils cadet vivait chez sa maman depuis quelques années après sa séparation de son géniteur. En toute discrétion, ils filaient le « grand amour incestueux ». Apprend-t-on dans la foulée que l’idée d’avoir un enfant serait venue du jeune homme. Il exigeait à sa maman d’avoir un enfant à tout prix sans quoi,il irait en faire avec sa collègue avec qui il entretenait une relation amoureuse. Dos au mur la mère incesteuse aurait cedé. 

Nul besoin de préciser qu’ils décideront de procréer. 9 mois plus tard, le fruit de leur union donnera des jumelles parvenues à la vie de manière peu orthodoxe. Tout porte à croire que l’union secrète entre « maman et fiston » ne date pas d’aujourd’hui. Le fils aux idées vraisemblablement tordues aurait précipité le départ de son géniteur du domicile familial et la rupture entre ses parents. Le but étant de profiter tout seul de maman et de se délecter de ses profondeurs bas-ventrales comme un véritable amant légitime. 

Pour information, au Gabon l’inceste reste une pratique abominable puisque le législateur le considère comme une atteinte aux mœurs. En effet, l’article 259 alinéa 1 du code pénal nouveau dispose que « constitue un inceste, l’acte sexuel commis entre ascendant et descendant d’une même lignée, entre frère et sœur, entre adoptant et adopté, entre oncle et nièce, entre tante et neveu et entre cousins germains au premier degré ». 

En répression, l’alinéa 2 de l’article susmentionné prévoit que « quiconque se rend coupable d’inceste est puni de cinq ans d’emprisonnement et d’une amende d’un montant de 50.000.000 de francs au plus ou de l’une de ces deux peines seulement ». Reste à savoir si le ministère public se saisira de l’affaire par le biais d’une procédure inquisitoire ouverte par une auto-saisine du parquet. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt