Gabon: il échappe de peu à une bastonnade après avoir enceinté la fille de son bailleur

© GMT

Pris de colère noire envers son locataire, un bailleur décide de le faire passer à tabac par ses fils au quartier Ondogo dans le 6ème arrondissement de Libreville. Et pour cause, le jeune locataire qui a longtemps demeuré comme un des fils du bailleur aura fini par enceinter la fille de ce dernier.



Le proverbe fang « Mone a se ve mone mbègn, mone a ne mone a mbaghle » traduit en français « L’enfant est à celui qui le garde » énonce le principe de la famille par adoption et sa valeur. Ainsi, chez les Fang comme dans autres ethnies du Gabon, la famille c’est précieux. Un enfant élevé par une famille qui ne serait pas sa génitrice doit enlever de son esprit toute velléité de mariage ou d’accouplement avec celui ou celle devenue son parent.

Mais cette réalité coutumière semble aujourd’hui foulée aux pieds par la nouvelle génération. Ce jeune locataire du quartier Ondogo en est la parfaite illustration. En effet, il ressort qu’un jeune homme vivant depuis 2 ans et plusieurs mois chez un couple en qualité de locataire a décidé de faire de leur jeune fille son amoureuse. Cette dernière est élève en classe de première au lycée Jean Hilaire Aubame Eyeghe de Nzeng-Ayong.

L’idylle avait été soigneusement gardée secrète par les tourtereaux. Seulement, l’imprudence les rattrape et la petite élève tombe enceinte de celui qui s’assimile maintenant à son frère aîné. Les indiscrétions ont conduit à ce que le père s’en aperçoive et décide de connaître l’identité de son Beau-fils. Surpris fut-il d’apprendre qu’il s’agit de son « locataire -fils ». Pris de colère féroce, il ordonna à ses fils aînés de porter main au jeune locataire. Mais ce dernier a pris la fuite abandonnant ses effets par crainte d’essuyer les représailles de celui qui ne tardera sûrement pas à devenir son ancien bailleur.

Laissez votre commentaire