samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : Ebang Bitougat plaide pour la mise en place d’un ministère...

Gabon : Ebang Bitougat plaide pour la mise en place d’un ministère du Développement de la Jeunesse

Ecouter cet article

C’est le dimanche 1er mars 2020 dernier que des jeunes Gabonais ont pris part à la conférence-débat organisée par Josper Chris junior Ebang Bitougat  à la Chambre de commerce de Libreville. Intitulée les « solutions pour une jeunesse responsable et épanouie », cette rencontre axée sur l’échange a tourné autour d’un triptyque social à savoir Famille, État et Religion (FER) et a abouti à quelques recommandations notamment l’élaboration d’un Code social et de la famille ainsi que la création d’un ministère du Développement de la Jeunesse

Les récentes montées de violence juvénile au sein des établissements scolaires primaires et secondaires, mêlées à la vulgarisation des stupéfiants dans les quartiers de la capitale administrative et politique du Gabon Libreville et partant sur toute l’étendue du territoire, n’ont pas laissé indifférent plusieurs leaders de la jeunesse. C’est notamment le cas de Josper Chris junior Ebang Bitougat qui, entouré de ses pairs, a pointé du doigt un mal qui gangrène la vie en société au Gabon. Il s’agit de la délinquance juvénile. 

Pour ce faire, plusieurs thématiques ont été abordées lors de la sortie médiatique de ce groupe de leaders jeunesse, notamment l’insécurité et les violences populaires avec à terme la proposition de recommandations qui selon les acteurs de ce mouvement seront soumises au chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Menant les débats, Josper Chris junior Ebang Bitougat a dénoncé l’attitude peu orthodoxe de nombreux jeunes en proie à tous les vices. Ce dernier n’a pas manqué de rappeler à la famille, l’Etat et à la religion (FER) leurs rôles régaliens dans l’édification de la jeunesse. 

Par ailleurs, la rencontre s’est clôturée par la phase de propositions devant permettre une meilleure prise en compte des questions jeunesse. Au nombre d’entre elles,  l’élaboration d’un code d’action sociale et de la famille, la prise par le président de la République d’un décret portant création du ministère du Développement de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative, la mise en place d’un fond d’aide à l’entrepreneuriat des Jeunes et la prise en charge de la scolarité des jeunes économiquement faibles vivant avec un handicap.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop