Gabon: Dynamique unitaire va battre le pavé pour exiger le respect de l’ordre institutionnel

Assemblée générale de Dynamique unitaire © GMT

C’est au cours de la conférence de presse tenue ce lundi 19 novembre à son siège d’Awendje, que Dynamique unitaire (DU) est revenue sur l’absence du président de la République Ali Bongo Ondimba. Très critique à l’égard du traitement de cette « situation de crise institutionnelle » par la Cour constitutionnelle, Simon Ndong Edzo, vice-président de la confédération syndicale, a invité les travailleurs en particulier, et le peuple gabonais en général, à une Assemblée générale mercredi 28 novembre prochain à 13 heures.

Dynamique unitaire a fustigé la décision n° 219/CC relative à la requête du Premier ministre tendant à l’interprétation des dispositions des articles 13 et 16 de la Constitution rendue par la Cour constitutionnelle mercredi 14 novembre dernier, permettant au Vice-président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou de présider le Conseil des ministres du vendredi 16 novembre.

Simon Ndong Edzo a ainsi déclaré que, par cette décision, la présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsuo, ainsi que tous les juges constitutionnels, étaient une « menace pour les travailleurs, pour la paix et pour l’équilibre social, pour la démocratie, pour la République, pour le peuple gabonais ».

Dynamique unitaire a ainsi réclamé la démission immédiate de toute la Cour constitutionnelle, et appelé les travailleurs et les Gabonais à la mobilisation. La Confédération syndicale tiendra mercredi 28 novembre 2018 à 13 heures au terrain de basket de la cité d’Awendje, une Assemblée générale « au cours de laquelle des grandes décisions vont être prises ».

Laissez votre commentaire