Gabon: Dynamique unitaire interdite de  médias publics pour une durée de 3 mois

Jean Remy Yama , président de Dynamique Unitaire © GMT

A la suite de la déclaration de son président tenue le jeudi 4 juillet dernier, aux termes de laquelle Jean Rémy Yama affirmait que  « le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba est mort, il n’existe plus », la Haute autorité de la communication (HAC) a, à l’occasion de sa séance plénière ce mardi décidé de la suspension de Dynamique unitaire des médias publics pour une durée de 3 mois.



Conformément à la législation en vigueur qui permet à la HAC de s’autosaisir en cas de manquement grave au principe de liberté d’expression l’institution en charge de la régulation du secteur de la presse vient de frapper un grand coup concernant la polémique née de la déclaration du président de Dynamique unitaire qui a emporté une vague d’arrestations des membres de cette centrale syndicale depuis lors. 

Réunis en séance plénière à son siège sis à l’avenue de la Libération au Centre ville de Libreville, le mardi 16 du mois en cours, la Haute autorité de la communication, institution présidée par Raphaël Ntoutoume Nkoghe a décidé de la suspension de Dynamique unitaire de l’ensemble des médias publics pour une durée de 3 mois.

Outre cette décision de suspension, la Haute autorité de la communication n’a pas manqué d’appeler les sociétés de communications nationales et internationales au strict respect de cette décision. Ainsi, l’organisation syndicale sera privée non seulement de médias publics mais aussi privés. 

Laissez votre commentaire