Gabon: La Dynamique Unitaire bientôt sur le pied de guerre pour réclamer la vacance de pouvoir

Jean Remy Yama © GMT

C’est à la faveur d’une déclaration rendue publique ce mercredi 27 mars à la chambre de  commerce de Libreville que la confédération syndicale Dynamique Unitaire (DU) a tenu à réagir sur la situation sociopolitique que traverse le Gabon notamment après les ennuis de santé du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Occasion pour l’organisation syndicale de fustiger l’attitude des tenants du pouvoir qui entretiennent le flou sur la capacité de ce dernier à assurer sa charge au sommet de l’Etat et d’annoncer une série d’actions pour réclamer la vacance de pouvoir.



C’est entouré de ses pairs de la société civile que le Président de la confédération syndicale Dynamique Unitaire Jean Rémy Yama a tenu à revenir sur le climat sociopolitique qui prévaut actuellement au Gabon. Lors de son intervention, il est largement revenu sur l’illégalité des mesures d’austérité et les actions menées par la DU auprès de la Cour constitutionnelle qui ont conduit  à l’interdiction de celles-ci à l’exception de la mise sous bon de caisse.

Abordant la question de l’état de santé d’Ali Bongo, il a relevé que « la majorité présidentielle a cru taire les rumeurs autour de la supposée mort d’Ali Bongo avec son retour le samedi 23 mars dernier, il y a lieu de dire que très peu d’observateurs ont été rassurés ». Ainsi,  DU a dénoncé la communication gouvernementale qu’elle juge mensongère sur « l’état de santé réel du chef de l’Etat depuis le 24 octobre 2018 et la modification nocturne et illégale de la Constitution. Toutes les apparitions, photos, videos, présentent un Ali Bongo différent à chaque fois », a-t-il indiqué..

Ce qui a conduit la DU à réclamer la constatation de la vacance de pouvoir, la reprise des recrutements à la fonction publique, la régularisation des 1307 enseignants entre autres. Aussi, elle a indiqué que « Si ce président de la République, qui serait rentré au Gabon le 23 mars ne reçoit pas la société civile gabonaise pour constater réellement sa présence et la commission parlementaire opposition/majorité du Sénat conformément à l’article 61 de la Constitution, la confédération syndicale Dynamique unitaire poursuivra ses actions ». Au nombre de celles-ci, le grand rassemblement prévu le 27 avril 2019 au terrain de Basket d’Awendjé.

Laissez votre commentaire