Gabon: du rififi dans les rangs du PDG au département de l’Okano 

Gabon Gabonmediatime 14 (21)
Les législatives partielles dans l'Okano sous haute tension © D.R.

Alors que la campagne pour les prochaines élections législatives partielles doit s’ouvrir le 10 août prochain, la situation semble tendue dans les rangs du Parti démocratique gabonais (PDG) au 2ème siège Okala-Lalara dans le département de l’Okano (Woleu-Ntem). Pour cause, certains cadres de cette formation politique auraient décidé d’exclure sans raison apparente d’autres militants de l’organisation de la campagne électorale. 



En effet, la situation aurait dégénéré suite à la convocation par la  secrétaire nationale, chargée de l’animation politique dans la province du Woleu-Ntem Huguette Blanche Abodo dont l’ordre du jour portait essentiellement sur la tenue des élections législatives partielles dans cette partie du pays. Une réunion qui aurait purement et simplement été boycottée par plusieurs militants du parti convaincus par le membre du bureau politique qui la veille avait exigé comme préalable à sa participation effective à cette campagne l’exclusion de certains militants dont le conseiller départemental Andrew Gwodock

Une sollicitation bien curieuse pour un haut responsable du « parti de masse » alors que le siège Okala Lalara est connu pour être le fief politique de ce dernier. Pis cette demande du membre du bureau politique aurait reçu l’assentiment de la secrétaire nationale de la province qui aurait demandé à Andrew Gwodock de ne pas s’investir dans la campagne. 

Fait inédit, les dispositions réglementaires du Parti démocratique gabonais ne contiendraient pas ce type de décision visant à exclure d’une campagne électorale un militant. D’ailleurs certains observateurs de la vie politique s’interrogent sur l’opportunité d’une telle scène à la veille des élections. D’autres allant plus loin, estiment même que l’attitude du membre du bureau politique n’aurait d’autre fin que de favoriser l’échec du candidat investi par son parti Habib Émane. 

Laissez votre commentaire