jeudi,17 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: du rififi autour de l’organisation des élections à la ligue de...

Gabon: du rififi autour de l’organisation des élections à la ligue de football de l’Estuaire

Tout est parti d’un courrier du secrétaire général de la Ligue de football de l’Estuaire (LFE), Lin-Côme Owono Essono, adressé au directeur provincial des Sports, de la Jeunesse en charge de la vie Associative, le 28 mai dernier, à propos du renouvellement du bureau de ladite ligue qui se tiendra à Kango le 26 juin prochain. Courrier dans lequel il est fait notification de la composition des membres de la commission électorale nommés le 14 mai 2021. Toute chose qui a conduit à une levée de boucliers au sein des états majors des futurs candidats. 

Citant l’article 5.1. du Code électoral de la ligue de football de l’Estuaire pour fonder sa décision, Serges Ahmed Mombo, président sortant et les membres de son bureau, ont cru bon de nommer 4 membres pour organiser, gérer et superviser la procédure électorale et de prendre toute décision y relative. Sauf que certains candidats dénoncent la violation des statuts de la LFE par les dispositions du Code électoral sur lesquels s’est basé le Comex pour prendre sa décision. 

Aux termes des dispositions de l’article 20-1 des statuts de la LFE, portant sur ses organes, « le congrès est l’organe législatif et l’instance suprême ». A ce titre, il est seul habilité à légiférer. Or, l’article 28 du Code électoral de la ligue de football de l’Estuaire dispose que ledit Code « a été adopté par le comité exécutif de la LFE et approuvé par la Fegafoot en sa séance du 25 juillet 2019 ». Ce qui constitue une entorse aux statuts qui sont le socle de toute association. D’ailleurs ceux de la LFE rappellent à l’article 21-1 que « seul un congrès régulièrement convoqué a le pouvoir de prendre des décisions ».

Comment Serges Ahmed Mombo et Lin-Com Owono Essono, respectivement président et secrétaire général de la LFE, ainsi que les membres de leur comité exécutif ont-il pu adopter ce Code électoral  et le faire approuver par la Fegafoot alors que les dispositions statutaires l’interdisent ? La Fegafoot a-t-elle réellement donné son quitus audit Code alors même que la procédure de son adoption viole incontestablement les statuts de la  ligue de football de l’Estuaire? Serges Ahmed Mombo et Lin-Com Owono Essono sont-ils rattrapés par les maux qui minent le monde du football local et qui ont d’ailleurs conduit le gouvernement par l’entremise du ministère des Sports sous la houlette de Franck Nguema à organiser des Assises sur le national foot ? 

Voici que sont mis à nu les soubresauts du sport roi au Gabon. Faudra-t-il que le ministère des Sports saisi par le canal du Directeur provincial des Sports, de la Jeunesse, en charge de la Vie associative prenne à bras le corps  cette affaire avant que ce scandale en gestion n’éclabousse le département qui a, du 10 au 22 mai dernier, réuni un panel d’experts pour rechercher les solutions idoines au monde du sport en général et du football en particulier. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance