Gabon: du manioc du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo sur le marché librevillois

Livraison de 50 tonnes de manioc en provenance des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo © D.R

Le vendredi 8 février dernier, la Société de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) a procédé à la livraison de 50 tonnes de manioc en provenance des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo, aux commerçantes et grossistes de Libreville. Cette cargaison vient endiguer la pénurie qui entraîne régulièrement des hausses de prix.

La dernière livraison de la Sotrader sur le marché librevillois s’évalue à 50 tonnes soit 1 229 sacs de manioc. Très prisé par les Gabonais, le manioc fait régulièrement face à des pénuries et à des spéculations et pour résorber ces difficultés, les productions du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo ont été mises à contribution après celle du Woleu-Ntem en décembre dernier.

Grâce à ces livraisons régulières en provenance de l’hinterland, la Sotrader a réussi à stabiliser le prix du manioc à des niveaux raisonnables. Selon son directeur général Théophile Ogandaga, « Plusieurs femmes ont fait le déplacement jusqu’au dépôt de Sotrader pour acheter le manioc au prix de gros 6 000 francs CFA. Nous collaborons désormais avec des vendeuses qui rachètent du manioc en petite quantité ».

Au niveau provincial, la Sotrader se ravitaille non seulement auprès des coopératives mais aussi de particuliers. L’objectif visé par la société en charge de la mise en oeuvre du projet graine est d’impliquer l’ensemble du monde rural. « Nous achetons non seulement aux coopératives de Graine mais également aux cultivateurs individuels. C’est une stratégie permettant d’impliquer désormais les producteurs individuels locaux dans le marché de Graine, afin de leur permettre de vendre toute leur production », a confié le directeur provincial de Sotrader Haut-ogooué Ahmed Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire