Gabon: disparition inquiétante d’un septuagénaire à Léconi

Gabon Gabonmediatime 13 (48)
Une vue de Léconi © D.R.

Plus connu sous le nom de Ngambou, le septuagénaire domicilié à Léconi est porté disparu depuis le jeudi 4 juillet dernier. Parti très tôt dans la matinée en forêt, et armé d’un fusil de chasse, il n’a plus donné signe de vie. Alertés, ses proches ont entrepris des recherches qui se sont malheureusement révélées infructueuses depuis lors. 



Près d’une semaine déjà que les proches de Kaloulou dit Ngambou sont sans nouvelles de lui. Parti de son domicile muni d’une arme pour la forêt, certainement pour une partie de chasse, il n’est plus rentré chez lui. Inquiets, ses parents et amis se laissent aller à toutes sortes de commentaires et surtout d’accusations.

En effet selon certaines indiscrétions, un groupe de jeunes pourrait être à l’origine de cette disparition. Ces derniers seraient soupçonnés d’être à l’origine de la disparition inquiétante de Kaloulou. Selon eux, ces jeunes n’exerçant aucune activité professionnelle susceptible d’être une de source de revenus, se mettraient à effectuer des dépenses outrancières inhabituelles  d’argent dans les bars du coin. Ce qui susciterait des interrogations quant à la provenance de cet argent qui serait perçu comme la contrepartie de leur crime.

Les proches de Ngambou seraient prêts à se faire justice eux-mêmes si jamais ils découvraient l’identité des auteurs de cette disparition. Ils estimeraient selon certains dires, que les autorités publiques auraient tendance à protéger les commanditaires de crimes rituels pourtant connus des habitants de la localité. Ils seraient prêts à recourir à la loi du talion « oeil pour oeil, dent pour dent », pour se faire justice car ils auraient perdu toute confiance au système judiciaire de notre pays.

Vivement que les circonstances sur cette disparition soient élucidées afin de mettre un terme aux rumeurs qui vont bon train. Il en va de même de la sécurité des populations de cette localité et de sa réputation.

Sabine Kassa

Laissez votre commentaire