Gabon: Diramba dénonce la gestion «mafieuse» de Maganga Moussavou à la mairie de Mouila

Jean Norbert Diramba, vice-président du parti Les Démocrates © Gabonreview

La récente sortie du désormais ancien vice-président de la République Pierre Claver Maganga Moussavou notamment sur le sujet de sa gestion à la mairie de Mouila n’a pas manqué de susciter des réactions de l’actuel édile de la capitale provinciale de la Ngounié. Si Jean Norbert Diramba a jugé injurieux les propos proférés contre sa personne, il n’a pas manqué de dénoncer la gestion mafieuse de l’ancien maire de la commune.    



Dans une publication sur son compte Facebook l’actuel maire de la commune de Mouila a tenu à répondre aux propos de l’ancien vice-président  à son égard. Il a relevé que malgré les propos injurieux contre sa personne, il reste déterminé à mettre de l’ordre à la mairie de cette ville qui a souffert de la mal gouvernance de Pierre Claver Maganga Moussavou lorsqu’il occupait la tête du Conseil.

Ainsi, il a révélé que ce dernier aurait vendu à des opérateurs économiques dénommé « Tounkara et Chama 3 véhicules en violation des dispositions de la loi 1/2014 relative à la décentralisation ». « Le produit de la vente n’a jamais fait l’objet d’un versement au Trésor public. Deux de ces transactions ont été faites alors que tu étais Vice-président de la République », a-t-il indiqué.

L’élu du parti Les Démocrates a d’ailleurs annoncé qu’il a entrepris une procédure de restitution desdits véhicules qui sont actuellement stationnés à la mairie et au tribunal de Mouila. Jean Norbert Diramba a par la suite dénoncé les montages financiers dont se serait rendu coupable l’ancien vice-président. « Tu as ouvert un compte à l’agence BICIG de Mouila, là encore en violation de la législation en vigueur. S’agissant du compte bancaire ignoré du Receveur municipal et dont tu étais le seul signataire, nous procédons en ce moment à l’identification de toutes les opérations de recettes et de dépenses l’ayant impacté », a-t-il précisé.

Pis, le leader du Parti social démocrate (PSD) aurait effectué un retrait de 2 580 000 Fcfa sur ledit compte le 4 février 2019, soit un jour après l’élection de l’actuel bureau du conseil municipal. Chose encore plus étrange son personnel domestique et ses deux agents de sécurité étaient jusqu’en mars 2019 rémunérés par la mairie alors qu’il n’avait plus de responsabilités dans cette institution.

« J’ai gardé le silence jusque là par respect pour ton statut d’aîné et de père de famille, mais ton comportement belliqueux me pousse à informer les Gabonaises et les Gabonais de ta gestion mafieuse à la mairie de Mouila », a martelé le maire de la commune de Mouila.

Laissez votre commentaire