vendredi,27 mai 2022
AccueilA La UneGabon: dichotomie sur la prorogation des mesures anti covid-19 entre Matha et...

Gabon: dichotomie sur la prorogation des mesures anti covid-19 entre Matha et Obiang Ndong

Ecouter cet article

Lors de son audition du mardi 22 février dernier, devant les députés, le ministre de la santé Guy Patrick Obiang, a sollicité de ces derniers une prorogation des mesures de prévention de lutte et de riposte contre la covid 19, pour une nouvelle durée de 45 jours. Une sollicitation qui vient contrecarrer celle de son collègue de l’intérieur Lambert Noël Matha, qui dans le même exercice avait été plutôt rassurant, en évoquant une possible levée, très prochaine, du couvre feu.

 Le ministre de la santé justifie sa sollicitation par la persistance de la pandémie, ainsi que l’apparition du virus Omicron, dont le niveau de contagion semble plus élevé que les formes précédentes de la maladie avec pour conséquence la multiplication des cas positifs. Même si pour appuyer ses propos, Guy Patrick Obiang a soumis à  l’appréciation des députés, le rapport circonscrit de la covid 19. 

Des explications qui n’ont nullement convaincu les parlementaires, qui sont restés très peu persuadés par les propos du ministre. En effet comment comprendre que le 16  février dernier, le ministre de l’intérieur Lambert Noël Matha, qui avait subi le même exercice semblait plutôt rassurant sur la tendance baissière de la pandémie, au point où il a évoqué  l’allègement ou la levée définitive très prochaine du couvre feu, l’une mesures fortes qui participe à lutter contre cette pandémie. 

Si le ministre de l’Intérieur a été rassurant, c’est sans doute au travers des chiffres du Copil qui démontrent que la pandémie est en train de prendre du recul et que les cas positifs se signalent de moins en moins. La tendance est baissière depuis plusieurs semaines. La situation épidémiologique au Gabon du 21 au 22 février, publiée par le Copil, indique par exemple que sur 2310 tests réalisés, seuls 14 nouveaux cas ont été enregistrés, pour 356 guérisons, 1 hospitalisation, zéro décès, zéro réanimation. 

La situation  n’est donc pas si alarmante, contrairement au mois de décembre 2021, où le pays a enregistré une flambée épidémique. Une vague plus contagieuse, avec un taux de positivité qui a atteint 31,5 %, le plus élevé enregistré depuis le début de la pandémie, avait indiqué le copil. Il est donc visiblement clair que le ministre de la Santé, qui veut faire croire à une situation actuelle alarmante, en sollicitant une fois de plus les députés, est totalement en déphasage avec la réalité. 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x