lundi,23 mai 2022
AccueilDerniers articlesGabon: deux trafiquants d’ivoire interpellés à Franceville

Gabon: deux trafiquants d’ivoire interpellés à Franceville

Ecouter cet article

Le trafic des espèces protégées est loin d’avoir trouvé son épilogue. Pour preuve, l’arrestation le lundi 7 mars 2022 de deux trafiquants qui s’apprêtaient à écouler deux pointes d’ivoire sciées en huit morceaux en leur possession. Une interpellation rendue possible grâce au travail coordonné de l’ONG Conservation justice, des officiers de la Direction générale des recherches de la gendarmerie en poste à Franceville et la Direction provinciale des Eaux et forêts du Haut-Ogooué.

Les deux délinquants fauniques répondant au nom de Karl Obissa plus connu sous l’appellation de « Hans » et Guillaume Moutou Hite alias « Chris », sont de nationalité gabonaise. Ces malfrats ont été appréhendés en possession de 2 pointes d’ivoire le lundi 7 mars dernier alors qu’ils tentaient d’écouler leur stock. Une opération à succès menée par les éléments de la Direction générale des recherches de gendarmerie de Franceville, une unité des Eaux et forêts avec l’appui des membres de l’ONG Conservation justice. 

Pour y parvenir, les agents vont mettre sur pied un stratagème méticuleusement conçu. « À la suite d’une information vérifiée concernant une transaction d’ivoire d’éléphant, l’équipe mixte a déployé un dispositif sur le lieu de la transaction avec l’appui de l’ONG Conservation Justice pour mettre la main sur ces deux présumés trafiquants », a déclaré une source policière. Les présumés dealers seront cueillis avec en leur possession les deux pointes d’ivoires sciées en huit morceaux. Ils seront conduits au poste puis gardés à vue dans les locaux de la brigade de Gendarmerie de la ville de Franceville.

Les deux délinquants fauniques seront transférés sur Libreville puis présentés dans les prochains jours devant le parquet spécial de Libreville pour répondre des faits de détention et tentative de vente d’ivoire sans autorisation des administrations compétentes. Selon les dispositions de l’article 388 du code pénal, Karl Obissa et Guillaume Moutou risquent jusqu’à 10 ans de prison.

Pour l’ONG Conservation Justice, ce nouveau cas de criminalité faunique vient confirmer les conclusions du rapport de situation des pachydermes en Afrique. Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), les éléphants d’Afrique restent globalement en danger d’extinction, à l’exception de certaines populations d’éléphants stables comme au Gabon, et qu’il faut de toute urgence protéger.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop