Gabon: deux trafiquants arrêtés en possession de 33 kilos d’ivoire

Image illustrative d'une saisie d'ivoire © D.R

La cavale des trafiquants d’ivoire dans la ville de Mandji tire lentement à sa fin. Pour cause, Arnaud Makalouba et Arthur Mevine Nze, deux des 4 trafiquants recherchés ont été interpellés par les agents des forces de l’ordre. Présentés devant le parquet, les deux hors la loi sont placés en détention préventive dans l’attente de leurs jugements tandis que leurs complices sont toujours activement recherchés.

GABON LIBREVILLE

La lutte contre le trafic d’espèces intégralement protégées est une priorité pour l’Etat car intégrant les 17 objectifs de développement durable. C’est ainsi que la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (DGCISM) communément appelée B2, en partenariat avec la gendarmerie nationale, la Direction provinciale des eaux et forêts et l’ONG Conservation justice a lancée une opération dite dissuasive dans la province de la Ngounié. Il consistait donc pour les administrations susmentionnées de sillonner les alentours de Mandji où des soupçons de braconnage et de  marché d’ivoires est actif.

Selon l’ONG conservation justice, quatre identités ont été fournies aux agents en charge des enquêtes mais ceux-ci ont réussi à leur filer des doigts dans la journée du 17 janvier dernier. « Une personne de bonne foi nous alerte de ce que des personnes suspectes sont depuis plusieurs heures dans une chambre d’hôtel et ne cessent de faire de nombreux va-et-vient. Une fois toutes les informations réunies nous nous sommes rendus sur place. On a repéré les 4 hommes mais sans doute prévenus par un tiers, ils ont réussi à s’échapper en délaissant leur butin de 33 kilos d’ivoire », indique une source policière.

Cet échec n’a pourtant pas altéré l’énergie de l’équipe de recherche qui a continué les filatures avec plus de discrétion cette fois. C’est ainsi que des recherches diligentées ont abouti à l’arrestation de deux des quatre suspects dans le collimateur des agents. Il s’agit de Arnaud Makalouba et d’Arthur Mevine Nze tous deux sans emploi et fins connaisseurs de la forêt selon les avis recueillis auprès des riverains. Ils ont été neutralisés dans un coin de la ville juste 48 heures après avoir fui les agents à l’hôtel soit le 19 janvier 2019.

Une fois l’enquête préliminaire finie, les deux mis en cause ont été présentés devant le Procureur de la République. S’en est suivi le passage aux aveux des deux hommes. Ils ont par la suite été placés en détention préventive à la prison centrale de Mouila où ils attendent d’être situés sur leurs sorts. Quant à leurs deux complices, ils demeurent activement recherchés par les agents de la gendarmerie nationale de la localité.

Laissez votre commentaire