mardi,28 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: deux individus interpellés avec quatre pointes d’ivoire à Mouila

Gabon: deux individus interpellés avec quatre pointes d’ivoire à Mouila

Ecouter cet article

Le trafic des espèces protégées est loin d’avoir trouvé son épilogue. Pour preuve, l’arrestation le mercredi 08 septembre 2021 de deux trafiquants, employés de la société Forestière Mont Pelé Bois, située à 12 Kilomètres de Moabi, dans la province de la Ngounié qui s’apprêtaient à écouler quatre pointes d’ivoire en leur possession. Une interpellation rendue possible grâce au travail coordonné de l’ONG Conservation justice et d’agents de la Police Judiciaire et des Eaux et Forêts en poste à Mouila, rapporte notre confrère de l’Agence gabonaise de presse(AGP).

Les deux délinquants fauniques répondant au nom d’Alex Abaou, de nationalité philippine et Jean Baptiste Mezeme Mba de nationalité gabonaise ont été appréhendés en possession de 4 pointes d’ivoire le mercredi 08 septembre dernier alors qu’ils tentaient d’écouler leur stock. Une opération menée avec succès par les limiers de de la Police Judiciaire de Mouila, une unité des Eaux et Forêts avec l’appui des membres de l’ONG Conservation justice qui ont reçu l’information de la tenue d’une transaction illicite d’ivoire dans la localité.

Pour y parvenir, les agents vont mettre sur pied un stratagème méticuleusement conçu. Discrètement positionnés, ils vont apercevoir les deux suspects munis des quatre pointes d’ivoire qu’ils s’apprêtaient à vendre. Des faisceaux d’indices étant réunis, les présumés « dealers » seront cueillis avec leur butin. Ils seront conduits au poste puis gardés à vue dans les locaux de la Police Judiciaire de la localité.

A noter qu’Alex Abaou et Jean Baptiste Mezeme Mba seront transférés puis présentés dans les prochains jours devant le parquet spécial de Libreville pour répondre des faits de détention et tentative de vente d’ivoire sans autorisation des administrations compétentes. Selon les dispositions de l’article 388 du code pénal, les deux présumés trafiquants d’ivoire risquent jusqu’à 10 ans de prison.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop