mardi,22 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : deux faux démarcheurs écopent de 7 ans de prison pour...

Gabon : deux faux démarcheurs écopent de 7 ans de prison pour escroquerie

Loïc Jacquel Allogho et Edzang Menié, deux compatriotes âgés de 35 et 38 ans, ont été condamnés à 7 ans de réclusion criminelle pour escroquerie lors de la session foraine qui s’est tenue la semaine écoulée. En effet, selon le quotidien L’Union, ces derniers auraient à plusieurs reprises escroqué d’honnêtes citoyens désireux de se procurer un logement en se faisant passer pour des agents immobiliers. Interpellés à 3, Romaric Essono Ndong, l’un d’entre eux, aurait perdu la vie en détention préventive des suites d’une longue maladie.

Des faux agents immobiliers détenus à la prison centrale de Libreville ont comparu la semaine écoulée devant la Cour criminelle ordinaire. En effet, sieurs Loïc Jacquel Allogho et Romaric Edzang Menié étaient  inculpés pour association de malfaiteurs et escroquerie. Lors de l’audience,  ils ont d’ailleurs reconnu avoir abusé de la confiance de bon nombre de personnes à qui ils se présentaient comme des agents immobiliers. 

Détaillant leurs modus operandi, les deux individus ont indiqué qu’ils publiaient des annonces dans les plateformes numériques de vente en ligne et organisaient des rendez-vous de visites avec des faux propriétaires à qui les visiteurs satisfaits reversaient le paiement de la visite et d’un mois de caution obligatoire. Poursuivant leur description des faits, les mis en cause ont tour à tour avo avoir mis en place ce stratagème pour soutirer de l’argent aux gens qui voulaient des maisons à louer sur Facebook. 

Seulement, sieur Menié aurait avoué à la barre qu’il avait été incité par Arnold Essono Ndong, qui a malheureusement trouvé la mort à la suite d’une longue maladie non traitée convenablement. Une tentative de se disculper qui n’a visiblement pas convaincu les jurés. Prenant les réquisitions, le ministère public a insisté sur la culpabilité des deux inculpés avant de demander 7 ans de prison pour Edzang Menié et 10 ans pour son acolyte Loic Jacquel Allogho assorti d’une amende d’un million à répartir entre les deux inculpés.

Si Me Diane Moussounda a plaidé coupable, elle a sollicité des larges circonstances atténuantes pour le premier cité et l’acquittement pur et simple du second au bénéfice du doute. Donnant le verdict, la Cour criminelle ordinaire a rejeté le crime d’association de malfaiteurs du fait qu’il n’y a pas eu concertation pour commettre tous les forfaits, étant donné que le défunt Arnold Essono Ndong serait le cerveau de la bande. En revanche, ils ont été jugés coupables d’escroquerie et condamnés à une peine de 7 ans de prison assortie du paiement de dommages à hauteur de 900.000 Fcfa.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt