Gabon: deux collégiens braquent une lycéenne au sein du Lycée national Léon Mba

Lycée National Léon Mba © D.R

Une élève en classe de Terminale au Lycée national Léon Mba a été victime d’un braquage au sein dudit établissement alors qu’elle se rendait chez elle après les cours. Les présumés agresseurs, deux collégiens âgés de 19 ans chacun, ont été rattrapés par les agents de la Direction générale des recherches (DGR).

GABON LIBREVILLE

Pas une semaine ne passe sans que soit soulevé un cas de délinquance juvénile. Quand c’est pas le vol , le braquage c’est le meurtre. Cette fois c’est encore une lycéenne qui en fait les frais. En effet,selon notre confrère L’Union, une élève inscrite en classe de terminale s’est fait braquer dans l’enceinte de l’établissement par deux jeunes gens. Par la suite, les deux délinquants ont simplement pris la fuite par le collège León Mba.

Paniquée, la victime a mis 5 minutes avant de reprendre ses idées et alerter ses condisciples. Ces derniers n’ont pas tardé à se ruer à la recherche des deux semeurs de trouble. Ils avaient déjà pris la poudre d’escampette. C’est alors que l’établissement et les parents de l’enfant vont conjointement déposer plainte à la Direction générale des recherches (DGR) sise au camp Roux. 48 heures seulement plus tard les agents mettront la main sur les deux agresseurs à leur domicile à Kalikack dans le 1er arrondissement de Libreville.

Interpellés et soumis à un interrogatoire, les jeunes gens identifiés par leur victime passeront aux aveux. « Nous sommes entrés dans le lycée par l’arrière vers le stade. C’est moi qui ai eu l’idée car j’y apprenais l’année dernière et je maîtrise toutes les entrées et les sorties. Dès que nous avons aperçu la jeune fille , nous nous sommes approchés d’elle et lui avons arraché tout ce qu’elle avait sur elle puis on s’est enfuis.», a déclaré l’un des mis en cause. Toujours gardés à vue en attendant d’être présentés devant le parquet, les deux mis en cause sont des collégiens au collège Saint-André et au collège Anges-Mba.

Laissez votre commentaire