jeudi,21 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: deux accords à 35 milliards conclus avec la BDEAC pour les...

Gabon: deux accords à 35 milliards conclus avec la BDEAC pour les bassins versants et la lutte contre le covid-19

Ecouter cet article

Dans le cadre à la fois de la riposte contre le covid-19 et l’amélioration des conditions de vie des populations, le gouvernement gabonais et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), ont signé ce 28 septembre 2021 à Libreville, deux accords de financement. D’un montant global de 35 milliards de FCFA, ces deux accords devraient notamment permettre au Gabon de poursuivre son Plan d’accélération de la transformation.

S’inscrivant aussi bien dans le cadre de « l’action du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de relance des projets immobiliers à l’arrêt » que dans le cadre de la stratégie de riposte contre le covid-19, les deux accords de prêt signés ce mardi entre le ministère de l’Economie et de la Relance représenté par Nicole Janine Roboty, et la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), représentée par son président Fortunato-Ofa Mbo Ntchama, devraient un peu plus renforcer les capacités financières du Gabon.

D’un montant global de 35 milliards de FCFA, soit 20 milliards en financement complémentaire pour l’achèvement du Plan complet de réinstallation des personnes affectées par l’aménagement des bassins versants de Gué-Gué, Lowé-IAI, Terre-Nouvelle et 15 milliards pour le Plan national de riposte anti-covid, ces deux accords devraient contribuer « à l’œuvre de développement économique et social du pays entamé par le gouvernement » comme l’a d’ailleurs souligné le président de la BDEAC.

En effet, bien qu’ils viennent alourdir un peu plus un niveau d’endettement déjà abyssal, ces prêts qui sont le prolongement des 40 milliards obtenus par le Gabon il y a quelques années et dont « la solennité de la cérémonie était à la hauteur de l’importance qu’elle revêtait pour la BDEAC », devraient grandement contribuer à soulager les populations. D’un point de vue technique, celui relatif aux bassins versants, devrait ainsi permettre de contenir les inondations récurrentes à Libreville et surtout leurs conséquences comme évoqué par Fortunato-Ofa Mbo Ntchama. 

Avec en ligne de mire la construction prochaine à Bikélé, en périphérie de la ville, de 930 logements, un dispensaire, trois écoles, un collège et d’autres équipements collectifs, « cet apport va donc permettre de diligenter l’achèvement des travaux pour favoriser l’occupation du site par les populations déguerpies » comme l’a fait savoir Fortunato-Ofa Mbo Nchama. Gageons désormais que le gouvernement sera en mesure de finaliser lesdits travaux, lui qui est abonné aux retards et autres difficultés en tous genres.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop