Gabon: Destruction programmée de l’Aéroport international Léon Mba

Aeroport international Leon Mba de Libreville © L’Union

Le projet de l’aéroport d’Andeme en périphérie de Libreville est désormais entériné. D’aucuns s’interrogeaient sur la situation à venir de l’aéroport international Léon Mba. Ainsi, dans une interview accordée au quotidien L’Union, le directeur général de la structure a tout simplement laissé penser qu’il serait « détruit » d’ici à la mise en service du nouvel aéroport en 2020.

C’est l’un des édifices les mieux construits et les plus anciens de la capitale gabonaise. L’aéroport international Léon Mba principal aérogare du pays dimensionné à 16 000 m2 et capable d’accueillir jusqu’à 1,2 million de passagers par an, voit pointer à l’horizon le tout nouvel aéroport international de Libreville, situé à proximité de la zone économique spéciale de Nkok.

En effet, l’aéroport d’Andeme en périphérie de Libreville qui a fait l’objet d’une lutte acharnée pour sa construction entre opérateurs chinois, français et le singapourien Olam, a finalement été confié à ce dernier via sa filiale Gsez Airport. Alors que sa mise en service est prévue courant 2020, il se pourrait que cela sonne le glas de l’aéroport International Léon Mba.

Daniel Lefebvre actuel directeur général de l’édifice, a indiqué à ce sujet au quotidien l’union « une fois le nouvel aéroport opérationnel, l’ensemble des structures existantes sera transféré vers le nouvel aéroport. l’Asecna, l’Anac, la police de l’Air et des frontières, tout le personnel actuel. L’aéroport international Léon-Mba sera, me semble-t-il, détruit ».

Néanmoins, cette information est à prendre avec des pincettes dans la mesure où l’aéroport international Léon Mba vient d’être certifié par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), après un processus long de deux années. Cependant, la perspective de gérer deux aéroports dans la capitale gabonaise paraît peu probable.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire