samedi,25 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: des policiers font évader un commandant à Tchibanga

Gabon: des policiers font évader un commandant à Tchibanga

Ecouter cet article

Ce dimanche 25 juillet 2021, à la prison centrale de Tchibanga dans la province de la Nyanga, Patrick Moubogha, chef d’antenne des services de la Documentation et de l’immigration (DGDI), aurait été sorti de prison de force par près d’une cinquantaine de policiers. Une évasion spectaculaire survenue quelques jours après que ce dernier a été écroué par le Procureur de la République IIIicth Ndjeme Benga, pour l’agression physique d’un gendarme.

Selon le récit de Gabonactu, l’altercation qui a conduit à la mise sous mandat de dépôt de Patrick Moubogha se seraient déroulée le mardi 22 Juin 2021, aux environs de 21 heures dans le 1er arrondissement de la commune de Tchibanga. Ce jour-là, une jeune fille dont l’identité n’a pas été révélée et qui serait la copine du policier serait venue à un stand de street food pour commander du poisson braisé. Commande que ne peut satisfaire le commerçant car il n’en restait qu’un seul déjà réservé et payé par Wilfried Mba Moure, un gendarme en poste à l’antenne locale de la Direction générale des recherches (DGR).

Face au refus catégorique de se faire servir le dernier poisson malgré son insistance, la jeune dame finit par s’en prendre au client ne sachant pas qu’il est gendarme. Celui-ci, ne supportant pas de se faire injurier, finit par l’envoyer paître. « Frustrée, la jeune dame serait allée appeler son compagnon, qui n’est nul autre que Patrick Moubogha, le commandant de police. S’en suivra une altercation verbale au terme de laquelle le chef de la DGDI et quelques-uns de ses amis auraient roué de coups le gendarme.  Celui-ci finit par être conduit à l’hôpital », relate un témoin, enseignant de Tchibanga joint au téléphone par notre confrère de Gabonactu.

Après cette altercation, une plainte sera déposée et le commandant sera placé sous mandat de dépôt le 23 juillet dernier par le Procureur, IIIicth Ndjeme Benga. Une incarcération que n’auraient pas acceptée ses collègues puisque quelques jours plus tard, Patrick Moubogha, sera sorti de force de la prison par près d’une cinquantaine de policiers venus en renfort de Mayumba. Ces derniers auraient tiré des coups de feu sur le sol, laissant des impacts de balles à la prison.  

Aux dernières nouvelles, le commando ayant commis l’opération aurait été stoppé dans la Ngounié par l’infanterie militaire de Mouila. Composé d’agents des Forces de Police Nationale de Mouila, Tchibanga et Mayumba, il serait actuellement aux mains de la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire communément appelée B2. Le commandant Moubogha quant à lui aurait été ramené en prison. La situation serait sous contrôle rapporte  Gabon Matin dans sa livraison de ce lundi 26 juillet 2021.  Nous y reviendrons!

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop