lundi,28 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: des pasteurs demandent la réouverture des églises

Gabon: des pasteurs demandent la réouverture des églises

C’est par le biais d’une déclaration de presse que la Fédération libre des assemblées et ministères évangéliques (Flame) a demandé aux autorités compétentes la réouverture sans distinction, de tous les lieux de culte sur toute l’étendue du territoire. Une demande qu’ils ont légitimée au nom du principe de la liberté de culte « confisquée » par le gouvernement alors que d’autres pays plus touché par la covid-19 ont pour la plupart majoritairement déconfiné. 

C’est l’essence du message délivré par le Révérend Pasteur Louis Mbadinga président de la Fédération libre des assemblées et ministères évangéliques (Flame) qui au nom des membres de celle-ci a fait un plaidoyer avec pour objet d’amener le gouvernement à autoriser l’ouverture des lieux de culte et donc, à la longue confiner le « Grand Libreville ». 

Cet appel à la réouverture de tous les lieux de culte naît d’un constat  sur la latitude qui est donnée à certains de tenir des réunions à plus de 10, violant ainsi les mesures édictées par le gouvernement sans qu’aucune interdiction ne leur soit brandie. « Les séances plénières des deux chambres du parlement (Assemblée Nationale et Sénat) ont régulièrement lieu à plus de 10 personnes, les conseils municipaux se tiennent régulièrement sur toute l’étendue du territoire national avec des effectifs qui violent la loi »,a-t-il déclaré. 

Par cette contradiction mais surtout, l’application du deux poids deux mesures de ladite disposition, le Révérend Pasteur Louis Mbadinga n’a pa été avare d’exemples en soulignant tout d’abord l’effectivité dans la capitale de plusieurs « rassemblements mortuaires regroupant des dizaines, voire des centaines de personnes sans vouloir les citer aux yeux de tous » alors que dans le même temps, une entrave flagrante à un droit constitutionnellement établi était violé « 3 mois après, la liberté de culte et la libre pratique de la religion qui est un droit inviolable et imprescriptible garanti à tous par la constitution est toujours confisquée et interdite »,a-t-il constaté.  

Au regard de cette « atteinte grave à l’expression de la liberté de culte au Gabon », les 40 églises, ministères et associations évangéliques de la Fédération libre des assemblées et ministères évangéliques (Flame) ont humblement pour ne pas « ouvrir la porte à des formes d’injustices lesquelles remettraient en cause l’égalité devant la loi à laquelle tout citoyen a droit », demandé à ce que les lieux de culte, toutes religions confondues soient ouverts sur toute l’étendue du territoire moyennant quelques propositions à savoir excepté les mesures barrières classiques (port du masque  et lavage des mains), « l’interdiction de tout contact physique entre membres et le décalage des heures de couvre-feu de 24h à 6H du matin ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt