Gabon: Des partis politiques réclament 1,5 million de perdiem au Premier ministre

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre © D.R

La problématique de l’achat de consciences dans le landerneau politique gabonais semble avoir de beaux jours devant lui. Pour preuve la récente rencontre entre le premier ministre Julien Nkoghe Bekale et plusieurs formations a donné lieu à de vives tensions, les derniers cités réclamant « une prime de présence ».



Selon nos confrères de l’hebdomadaire Le Temps dans sa livraison de n°681 du jeudi 6 juin 2019, une trentaine de partis politiques ayant pris part à l’assemblée générale du Conseil national de la démocratie (CND) réclament le paiement de primes de séance. Une position pour le moins curieuse alors que ce type de rencontre se veut tout d’abord républicaine.

Ces primes qui tardent à être reversées aux 65 formations politiques de la majorité et de l’opposition, membres de l’institution s’élèvent à 1 million 500 mille Fcfa pour chaque formation politique. Une manne que tenterait de récupérer le président du CND Séraphin Ndaot depuis bientôt une semaine auprès de la primature.

Face à ce retard de paiement de perdiem aux participants , un groupe de partis aurait d’ailleurs adressé une missive au chef du gouvernement pour obtenir le règlement de cette ardoise.

Laissez votre commentaire