mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: des Mpongwè fustigent le «réflexe courtisan» des soutiens d’Ossouka Raponda

Gabon: des Mpongwè fustigent le «réflexe courtisan» des soutiens d’Ossouka Raponda

Le communiqué d’une partie de la communauté Mpongwè paru dans le quotidien national L’Union, le 21 juillet dernier intitulé « Remerciements de la Communauté Mpongwè à son Excellence Ali Bongo Ondimba, président de la République Chef de l’Etat, suite à la nomination en qualité de Premier ministre, Chef du gouvernement de Madame Rose Christiane Ossouka Raponda », ne cesse de susciter des réactions. Après une première réaction des « Mpongwè libres de conscience et non PDgisés », c’est au tour d’une autre frange de cette communauté majoritairement installée à Libreville de montrer au créneau pour condamner cette sortie de ceux qu’ils considèrent comme des « imposteurs Griots Bongoïstes nostalgiques de la communauté Mpongwè ».  

« Soutien des Mpongwè PDGistes 

Cher compatriotes gabonais, un groupe d’individus issus de la communauté Mpongwè, tous membre du PDG, a cru nécessaire par réflexe courtisan d’adresser une lettre de remerciement à Ali Bongo pour le choix de Francine Raponda Ossouka à la tête du gouvernement s’exprimant au nom d’une communauté à laquelle, ils prétendent être les “ sages “. Le meneur de ce groupe, Jacques Igoho, médecin généraliste à la retraite, Bernadette Owassango, prêtresse de Ndjembè, Viviane Rapontchombo prêtresse de Ndjembè et conseiller à la présidence, sans Oublier bien entendu Louis Aleka Rybert et Alexandre Ayo Barro au nombre des initiateurs, le reste n’étant que de simples faires valoir. Il s’agit donc d’un groupe d’imposteurs opportunistes notoires, coutumiers du fait, dont les multiples tentatives d’OPA sur la communauté Mpongwè, ont jusqu’à ce jour été échouées grâce à la vigilance d’ une communauté, ayant à l’instar des autres gabonais, largement voté en faveur de Jean Ping à la présidence de la République et acquise à la transition de la dictature, à la démocratie. 

Il est temps de Démystifier, les imposteurs Griots Bongoïstes nostalgiques de la communauté Mpongwè. 

Il vous souviendra que, dans un de ses tweets, Laure Olga Gondjout en réponse au soutien zélé D’André Dieudonné Berre aux ambitions de pouvoir de Laccruche Alihanga, nous rappelait en des termes plus caustiques, que l’âge n’est pas toujours synonyme de Sagesse. De nombreux individus prétextant de leur âge avancé, s’affublent du titre de sages et par ricochet de garant moral de leur communauté. Ce n’est rien d’autre qu’une imposture, au rang de celles que nous avons le devoir de dénoncer et de déconstruire. 

S’exprimer au nom de la communauté Mpongwè acéphale, sans en avoir été mandaté est préjudiciable à la cohésion de cette communauté, déjà confrontée à une profonde crise interne est une arnaque, de la part d’individus identifiés habitués à compromettre et assujettir nos égrégores traditionnels pour les intérêts et la stabilité du pouvoir en contreparties de nominations et d’espèces sonnantes et trébuchantes. 

Nous savons tous, que la naissance contre nature et antirépublicaine s’est faite au forceps au prix du feu et du sang de nos compatriotes tombés sous les balles du PDG. Toutes choses qui discréditent la fonction de premier ministre d’Ali Bongo, au même titre que tous les gouvernements émanant de son crime constitutionnel. 

En République, congratuler un membre de sa communauté, pour une nomination au poste de Premier ministre d’un gouvernement issu d’un coup d’état électoral, est servir de caution à la dérive du Gabon et par conséquent, anti-Gabonais. 

Ceux qui dans notre communauté connaissent Mme Rose Christiane Ossouka Raponda pour ses compétences avérés, ont du respect pour sa personne, pourtant l’idée de lui adresser une lettre de félicitation au titre communautaire, ne leur a jamais traversé 

l’esprit, car non seulement une telle démarche serait contre productive, mais contraire à l’esprit républicain, un premier ministre étant nommé pour servir la république sur la base de critères de compétences et non ethniques. 

Nous appuyant sur l’introduction dudit document ci-dessous, nous nous invitons à la réflexion, en insistant sur le fait que quiconque voudrait torpiller l’image de Mme Ossouka ne s’y prendrait pas mieux, car il n y a pas plus clivant qu’une telle publication à la puanteur pestilentielle tribale. 

« Dans la vie d’une Nation, certains événements invitent tous les concitoyens, qu’ils soient hommes, femmes, jeunes, acteurs politiques ou non, à la réflexion. Ces événements placent chacun face au rôle à jouer au bénéfice de son pays ». 

Considérant que : 

1- Considérant que les signataires dudit document sont, ceux qui lavaient Omar 

Bongo et Ali Bongo, après qu’ils aient fait l’objet de la terrible colère des Mpongwè. 

2- Contrairement à la majorité des Mpongwè, ils appartiennent tous ou sont des larbins du PDG. 

3- Au Gabon, personne ne peut se prévaloir de parler au nom de toute une communauté et ce constat s’applique au Mpongwe d’autant que cette communauté est profondément divisée par l’apparition d’un phénomène nouveau de Bicéphalisme. 

Ce document aurait tout au plus dû s’intituler, soutien des Mpongwè PDGiste à ALI Bongo. Quiconque voudrait torpiller l’image de Mme Ossouka raponda ne s’y prendrait pas mieux, car il n’y a pas plus clivant qu’une publication aux relents identitaires. 

Aux signataires de la lettre contestée, parce que le respect bien ordonné commence par soi-même, nous exigeons la reformulation de ce document courtisan, précisant qu’ils agissent en qualité de Mpongwè membre du PDG et non, au nom de la communauté Mpongwè. Ondonga gnama-gnama na ndongo. 

Les Signataires : 

Guy Okalimambo, Assonnouè Gertrude, Ogoula Joker, Nguiya antcho mi poussy, Ubondoko Guillaume, Ngwèvilo-Radegonde, Ntchilo Alloise, Anguile Abiki Sigismond, Antchoue Abendi Théophile, Obouèdi Noëline, Owangulamba georges, Rassiga Denis, Nkazua Alexandre, Assiga viviane, Louis Ipouka Mbani, Violette Agnorogoulè, Mireille Duboze, Iwengéssono, Avanda N’ingouwa, Vincent Legault, Théophile Issembe, Sandra Elise Mepa, Saint-Denis Ingrid, Toumane Marceau, Ghislain Révigné Byenot . »

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Street 103 Gabon Gmt