lundi,28 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: des leaders religieux annoncent «la réouverture des églises le 12 juillet...

Gabon: des leaders religieux annoncent «la réouverture des églises le 12 juillet prochain»

C’est par le canal d’une déclaration que des leaders des communautés pentecôtistes, de réveil, charismatiques et apparentés du Gabon, ont annoncé la réouverture des églises le 12 juillet prochain. Une décision qui selon les hommes de Dieu est motivée d’une part, par la non-prise en compte de leurs recommandations formulées dans leurs différentes sorties relatives à la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon et d’autre part, par le sentiment de marginalisation éprouvé suite à la décision du gouvernement de garder les églises fermées.   

Les derniers évènements de l’actualité gabonaise ne sont pas du tout au goût des communautés religieuses. Après la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon actée au parlement le 23 juin dernier à l’Assemblée nationale et le 29 juin au Sénat, que les leaders religieux ont tour à tour condamnée, la récente sortie gouvernementale sur l’allègement du confinement, imposant le maintien de la fermeture des lieux de culte, sonne comme un affront de trop. « Frustrés » et « déçus », les leaders religieux annoncent donc la réouverture de leurs portes le 12 juillet prochain. 

En effet, l’annonce a été faite par le président Dr. Jude Benjamin Ngouwa, s’exprimant au nom des communautés pentecôtistes, de réveil, charismatiques et apparentés du Gabon. L’homme de Dieu dénonce un abus du gouvernement. « Nous constatons pour le regretter  qu’après la sortie du gouvernement sur l’allègement du confinement, que les églises ont été logées à la même enseigne que les bars et les boîtes de nuit. La fermeture des lieux de culte dont la persistance à les garder fermées devient un abus », s’est-il indigné, prenant exemple sur la France qui a autorisé la réouverture des lieux de culte alors que sa population a été plus touchée par le virus. 

Tenant compte du fait que cette décision du gouvernement qui refuse d’alléger les églises intervient quelques jours après la réaction des leaders religieux sur la dépénalisation de l’homosexualité, ces derniers se demandent « s’il y a un règlement de comptes de la part de nos dirigeants contre les communautés religieuses».

Dans tous les cas, les leaders des communautés pentecôtistes, de réveil, charismatiques et apparentées du Gabon qui réaffirment par ailleurs unanimement leur refus catégorique de dépénalisation de l’homosexualité au Gabon « sans expression démocratique véritable », se sentant « marginalisés » ont tenu à annoncer « la réouverture de tous nos lieux de culte sur toute l’étendue du territoire national dès le 12 juillet 2020 », dans le strict respect des mesures barrières.  

Une décision qui s’appuie, selon Dr. Jude Benjamin Ngouwa, sur la loi portant organisation des confessions religieuses à travers la liberté de culte au Gabon.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt