vendredi,21 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: des leaders de l'opposition gabonaise favorables à l'opération ville morte du...

Gabon: des leaders de l’opposition gabonaise favorables à l’opération ville morte du 15 décembre

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’une déclaration faite récemment qu’une dizaine de leaders de partis politiques de l’opposition se sont insurgés contre les récentes mesures gouvernementales prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. Pointant du doigt la facturation du test PCR et l’obligation de présentation d’attestation de vaccination pour accéder aux lieux publics, ces derniers ont dit « oui à l’appel à l’observation d’une ville morte le 15 décembre 2021 » lancée par la plateforme syndicale Dynamique unitaire (DU).

Si le sujet est au bout de toutes les lèvres des populations qui peinent à comprendre la logique des autorités de corser les restrictions déjà drastiques, la puissante confédération syndicale Dynamique unitaire avait, quant à elle, décidé de monter au créneau pour dénoncer une asphyxie sociale. En effet, durant une déclaration de presse faite le mercredi 3 novembre 2021 à leur lieu habituel, les syndicalistes s’étaient dits opposés à ces nouvelles mesures gouvernementales qui ne concourent pas à apaiser les tensions au sein de notre société. Une levée de boucliers soutenue par l’opposition gabonaise. 

En effet, un groupement de plusieurs dizaines des partis politiques de l’opposition a dans une déclaration commune dit oui à l’appel à l’observation d’une ville morte le 15 décembre 2021 lancé par la société civile pour faire barrage à la vaccination obligatoire. « Les partis politiques de l’opposition, signataires de la présente déclaration répondent favorablement à l’appel à la mobilisation des forces vives de la nation lancé par la société civile au sein d’une vaste coalition visant à faire barrage à la vaccination obligatoire, soutiennent l’appel à une ville morte prévue le 15 décembre prochain », a déclaré Pr Richard Moulomba Mombo, président de l’Alliance pour la renaissance nationale (ARENA) et porte-parole de ce regroupement.

Une sortie médiatique dont l’objectif pour ces leaders de l’opposition vise à répondre à l’appel de DU et mutualiser les efforts entre acteurs de la société civile afin d’exprimer de manière unanime un non populaire. Pour rappel, le mercredi 27 octobre dernier le gouvernement a annoncé l’entrée en vigueur des  restrictions à compter du 15 décembre prochain. Il s’agit entre autres de la fin de la gratuité du test PCR. Ce document sanitaire coûtera 20 000 francs CFA. Les urgences seront facturées à 50 000 francs CFA. À cela s’ajoute la présentation obligatoire d’une autorisation spéciale pour avoir accès aux lieux publics.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop