Gabon: des jeunes de l’opposition modérée en soutien à Maganga Moussavou

Pierre Claver Mangaga Moussavou © D.R

Le dimanche 27 janvier dernier, le Collectif des partis politiques de l’opposition dite modérée a effectué une déclaration dans un hôtel de Libreville. Cette communication intervient suite à la campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux dont est victime le vice-président de  la République Pierre-Claver Maganga Moussavou.

GABON LIBREVILLE

Au cours de son allocution, le porte-parole dudit Collectif n’a pas manqué de rappeler l’implication du premier responsable du parti social démocrate (PSD) et de son épouse Albertine Maganga Moussavou à chaque fois que la classe politique gabonaise venait à se retrouver notamment, à la conférence nationale de 1990, aux Accords de Paris et d’Arambo, mais également au Dialogue politique d’Angondjé. Toute chose qui selon l’orateur justifie leur engagement pour la préservation de la paix et le développement de la démocratie au Gabon.

Par ailleurs, ces jeunes de l’opposition modérée, ont rendu un vibrant hommage au VPR pour sa communication faite au sujet de la santé du Président de la République, victime d’une attaque vasculaire cérébrale (AVC) depuis le mois d’octobre dernier. Situation autour de laquelle des proches du numéro 1 gabonais avaient créé tout un mystère. Cependant, le Collectif a invité « le Vice-Président à ne pas s’intéresser aux cabales montées de toutes pièces contre sa Personne dans les réseaux sociaux ».

Ces quelque 500 jeunes ont tenu à travers leur action à démontrer selon Patrick Mba porte parole de circonstance qu’ « au Gabon il existe encore une jeunesse consciente des actions qu’elle mène et a par ailleurs garantie au vice-président de la République son soutien total et indéfectible dans sa participation à la conduite de l’État ».   

Laissez votre commentaire