Gabon : des inondations contraignent des habitants de Fougamou à quitter leurs habitations

Gabon Gabonmediatime Fougamou Inondation Ngouassa
Inondation dans un quartier de Fougamou © D.R.

Depuis des semaines, le pays est traversé par des inondations sans précédent dans plusieurs villes du pays. C’est le cas dans la commune de Fougamou dans la province de la Ngounié où la situation semble de plus en plus inquiétante et qui oblige plusieurs les habitants de cette ville à quitter leurs domiciles, plongeant dans l’incertitude ces derniers qui ont le  sentiment d’être abandonnés par le gouvernement.


Libreville, Ndjolé, Mouila, Fougamou et plusieurs autres villes du pays ont désormais une chose en commun. En effet, ces localités sont depuis plusieurs semaines fortement touchées par les inondations, provoquées par des pluies torrentielles. Pour le cas de la capitale départementale de Tsamba-Magotsi c’est le fleuve Ngounié sortie de son lit en raison des fortes pluies qui provoque l’inondation des maisons entières pour une majorité située sur les deux rives. 

Des quartiers Bassali en passant par Ngouassa, Belle-ville ou encore Dakar, plusieurs habitants ont dû abandonner momentanément leurs demeures touchées de plein fouet par cette catastrophe naturelle. Joint au téléphone par Gabon Media Time, une victime de ces inondations n’a pas manqué d’exprimer son désarroi, tant les populations sont abandonnées à leur triste sort par le gouvernement mais aussi par les personnalités politiques de la localité. « Nous avons été obligés de déménager chez des parents en attendant que la situation se normalise et que l’eau se vide un peu », nous a-t-il confié.  

Une situation qui semble ne pas épargner également la capital provinciale de la province Mouila dont les deux arrondissements de la ville sont touchés de plein fouet par cette montée des eaux. Si aucune perte en vie humaine n’a pas été  signalée jusqu’ici, le  bilan matériel quant à lui, est très considérable pour ces deux villes. 

Lire aussi : Gabon : Mouila entre désolation et inquiétude après des inondations partout dans la ville 

Il faut souligner qu’une catastrophe similaire avait frappé la ville de Franceville dans la province du Haut Ogooué en octobre dernier, mais jusqu’alors aucune action concrète n’a encore été prise par le gouvernement même le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s’était montré préoccupé par le sort des victimes d’inondations lors d’une audience avec ministre des Transports et des Travaux publics Justin Ndoundangoye le mardi 29 octobre 2019. Pour l’heure les populations n’ont que leurs yeux pour pleurer. 

Laissez votre commentaire