mardi,22 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : des gendarmes en poste à Pana accusés de terroriser des...

Gabon : des gendarmes en poste à Pana accusés de terroriser des habitants d’un village congolais

Selon notre confrère du média en ligne Les Echos du Congo Brazzaville, des gendarmes gabonais auraient le mardi 11 février dernier, posé des actes de barbarie au village Moungoundou-Nord, situé à la frontière Gabon-Congo. Pillages, tortures physiques, ces gardes-frontières gabonais en état d’ébriété auraient pris la fuite après avoir commis leur forfait.

Si les relations politiques et militaires entre le Gabon et le Congo Brazzaville sont au beau fixe, selon les autorités des deux pays, un fait pourrait constituer une source de discorde s’il n’est pas rapidement réglé. En effet, plusieurs médias congolais laissent entendre que des gendarmes en poste à la frontière ont semé la terreur entre la commune de Pana et le village Moungoundou-Nord durant la journée du mardi 11 février 2020.

Selon le média Les Echos du Congo Brazzaville, plusieurs gendarmes gabonais en état d’ébriété auraient fait irruption au village Moungoundou-Nord dans le Niari (sud). Sur place, les limiers auraient violenté plusieurs habitants dudit village. La même source indique que plusieurs femmes ont été prises pour cible par le même groupe de gendarmes qui aurait tenté de profiter de leurs « atouts sexuels de force ». 

Par ailleurs, ils auraient extorqué les fonds des commerçants et saisi une importante quantité de bétail composée de poules et autres moutons. Ces derniers auraient pris la fuite alors que des informations faisant état d’un déploiement imminent des forces congolaises prenaient de l’ampleur. « Ils ont pris la poudre d’escampette en moto de type Djakarta KTM dont le propriétaire est le jeune Kevin », précise notre confrère de Les Echos du Congo Brazzaville. Une enquête des autorités congolaises aurait été ouverte pour faire la lumière sur les faits.

Il faut dire que ce type d’acte n’est pas le premier du genre entre forces de défense et de sécurité des deux pays. En 2018, des informations largement relayées dans la presse faisaient déjà état de l’annexion du village Youkou dans le département de la Zadié (Ogooué-Ivindo) par des militaires congolais qui y exploitaient de l’or au nez et à la barbe des autorités gabonaises.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt