samedi,4 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: des élèves du Lycée Diba-Diba et C.E.S. d’Owendo interpellés avec du...

Gabon: des élèves du Lycée Diba-Diba et C.E.S. d’Owendo interpellés avec du chanvre indien

Ecouter cet article

L’insécurité en milieu scolaire semble avoir de beaux jours devant elle au Gabon. La preuve avec l’opération de contrôle effectuée le jeudi 21 octobre 2021 au lycée Diba-Diba et au collège d’enseignement secondaire d’Owendo par les agents de la sécurité scolaire du ministère de l’Education nationale et qui a abouti à l’interpellation de plusieurs élèves pris en flagrant délit de vente de chanvre indien, nous rapporte le site Top Infos Gabon.

Le jeudi 21 octobre dernier, une fouille a débuté auprès des élèves par des agents de la sécurité scolaire du ministère de l’Education nationale déployés dans la plupart des établissements scolaires du Grand Libreville. Cette opération avait pour but de combattre l’insécurité grandissante au sein des établissements scolaires. Au terme de celle-ci, de nombreux objets n’ayant pas leur place en milieu scolaire ont été saisis.

Au lycée public de Dibaba, dans le 1er arrondissement de Libreville, un élève a été interpellé. Ce dernier avait en sa possession plusieurs bonbons de chanvre indien qu’il vendait à ses camarades pour la modique somme de 500f l’unité. En plus de cette quantité de stupéfiants, le jeune homme avait en sa possession un lot de téléphones portables qu’il tentait de liquider.

La même opération s’est effectuée au collège d’enseignement secondaire  d’Owendo. Dans cet établissement, c’est un mineur, inscrit en classe de 6ème, qui a été pris la main dans le sac. L’interpellé était accompagné de deux jeunes non scolarisés. Ils avaient en leur possession une botte de chanvre d’une valeur de 12 500 FCFA.

Ces découvertes insolites n’étonnent plus dans un pays où les arrestations de trafiquants de stupéfiants sont devenues légion et ce, parfois aux abords de certains établissements. Des découvertes qui ne manquent pas de susciter des interrogations au sein de l’opinion. Comment de telles cargaisons se sont-elles retrouvées entre les mains de ces élèves ? Depuis combien de temps exercent-ils cette activité illicite? Des questions auxquelles devront répondre les élèves conduits à l’Office centrale de lutte anti drogue (Oclad).

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop