mardi,29 novembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: des élèves du Lycée d'Etat agressés par ceux de Capo

Gabon: des élèves du Lycée d’Etat agressés par ceux de Capo

Ecouter cet article

Tout serait parti d’une intrusion inopinée d’un élève du Lycée technique national Omar Bongo (LTNOB) dans l’enceinte du Lycée Paul Indjendjet Gondjout (LPIG). En réaction, les bleu ciel auraient décidé de se faire respecter en le molestant. Une attitude qui n’a pas été du goût des élèves de Capo qui ont répliqué de la manière la plus forte. Récit.

Véritable gangrène dans nos établissements scolaires, les violences en milieu scolaire deviennent de plus en plus légion alors même que les autorités compétentes tentent d’inverser la tendance. Dernier fait en date, l’altercation qui s’est produite ce vendredi 11 novembre entre les élèves du LTNB et du LPIG.

Les vidéos parvenues à la rédaction de Gabon Media Time (GMT) se passent de commentaire tant la violence y est à son paroxysme. Bilan provisoire, ‹‹ 2 filles du lycée d’Etat auraient été violées et 17 garçons de Ange Mba seraient à l’agonie actuellement ›› rapportent plusieurs témoins de ce risque. Pour l’heure, le conflit ne serait qu’à ses prémices.

Occasion de rappeler que le Code pénal en l’article 230 met à l’index « quiconque a volontairement porté des coups ou commis toute autre violence ou voie de fait sur une personne ayant entrainé des blessures ».En répression, l’auteur de cette infraction « est puni d’un emprisonnement de cinq ans au plus et d’une amende de 1.000.000 de francs au moins ».

 
Un incident intervenu dans l’après midi du vendredi 11 novembre 2020 alors que dans le même temps, les autorités publiques participaient à la 3eme édition du Prix Agathe Okumba d’Okwatsegue placé sous le thème « Les violences et l’égalité des genres en milieu scolaire » initié par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO). Preuve qu’à cette heure, l’urgence porte aussi bien sur la prévention via la sensibilisation mais encore la sanction envers les auteurs de ces violences. Doit-on rappeler que la responsabilité pénale est engagée dès l’âge de 13 ans.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x