mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: Démocratie nouvelle fusionne avec le PDG dans la perspective de 2023

Gabon: Démocratie nouvelle fusionne avec le PDG dans la perspective de 2023

Ecouter cet article

Le samedi 03 avril dernier aura été indubitablement marqué par la sortie du premier secrétaire de Démocratie Nouvelle (DN) René Ndemezo’Obiang. Si ce dernier a annoncé son grand retour dans les rangs du Parti démocratique gabonais (PDG), plusieurs observateurs de la vie politique gabonaise notent que ce come-back présage la nécessité pour l’homme fort du département du Ntem de  jouer un rôle majeur lors du prochain présidentielle de 2023. 

C’est entouré de plusieurs de ses fidèles lieutenants en l’occurrence Jonathan Ndoutoum Ngome, Patrick Eyogo et Annie Lea Meye que l’actuel président du Conseil économique social et environnemental (CESE) a annoncé son grand retour au sein du PDG. Un retour qui s’effectue près de 6 ans après sa sortie fracassante de cette formation politique dont il a occupé le poste non négligeable de secrétaire général adjoint. 

Si l’homme de Bifolossi jusitifie sa volte-face du fait de l’inertie de l’opposition qui selon lui ne propose aucune alternative, il a dit répondre à une proposition du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui lui a demandé d’examiner la possibilité d’une fusion entre le PDG et DN. Il faut dire que de manière simpliste si la fusion-absorption est une opération de transmission du patrimoine, pour le cas du parti de René Ndemezo’Obiang, cette opération est considérée dans l’opinion comme une montée d’enchères pour jouer un rôle important lors de la prochaine élection. 

En effet, face à une opposition qui laisse entrevoir très peu de chance de jouer les troubles-fêtes lors du prochain scrutin présidentiel, le premier secrétaire de DN en intégrant à nouveau le PDG entend prendre une place importante dans la prochaine campagne comme il l’avait fait aux côtés de l’ancien président de la commission de l’Union africaine Jean Ping. 

Avec une trentaine d’années au compteur en politique, René Ndemezo’Obiang peut se prévaloir d’une aura relativement grande dans la province du Woleu-Ntem. Ce qui au demeurant peut jouer en faveur du candidat PDG qu’il faut le rappeler, n’avait récolté que 24, 81% des voix contre 72,9% pour le leader de la Coalition pour la nouvelle République.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme