vendredi,18 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : démission du Pr Ropivia et le «tant mieux» des étudiants

Gabon : démission du Pr Ropivia et le «tant mieux» des étudiants

Accusé d’avoir contesté une décision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et réprimandé publiquement par le coordinateur des Affaires présidentielles Noureddin Bongo Valentin, Marc Louis Ropivia a jeté l’éponge le mardi 11 février dernier alors qu’il avait un an auparavant été reconduit recteur de l’Université Omar Bongo (UOB). Une démission qui continue de susciter des réactions, notamment de la part des étudiants de cette université qui visiblement ne la regrettent pas. 

Les réactions sont toujours aussi vives et intenses de la part des étudiants de l’UOB qui ont longtemps critiqué l’ancien recteur pour « sa gestion peu orthodoxe » de ce temple du savoir. Il faut dire qu’entre les sanctions à l’encontre de certains leaders estudiantins qui demandaient des améliorations des conditions d’études et l’adoption tous azimuts de réformes impopulaires, notamment l’augmentation des frais d’écolage, le torchon brûlait déjà entre le professeur Ropivia et ses étudiants. 

Un malaise dépeint par cette déclaration d’un étudiant inscrit en Master au département de droit à l’UOB : « Le professeur Ropivia a démissionné, tant mieux ». Rappelons que bon nombre d’étudiants dénonçaient aux dernières heures du recteur à la tête de l’UOB, l’absence de résultats des mesures engagées. « Depuis deux ans, nous n’avons rien vu des réformes entreprises par le recteur, ni Internet, ni rien… », a-t-il ajouté. S’il lui est reproché une gestion « scabreuse » des subventions et budgets alloués à l’alma mater des universités au Gabon, d’autres griefs lui sont également faits. Au nombre desquels, la nomination du président de la mutuelle pour une durée indéfinie. 

« Ropivia n’a pas été un bon exemple pour la démocratie à l’université. Le président de la mutuelle de l’UOB a été placé par lui et bien que son mandat soit arrivé à terme depuis au moins un an, il n’a pas organisé des nouvelles élections », a précisé un étudiant dans les colonnes du journal L’Aube. Nous sommes donc en droit de nous demander si Marc-Louis Ropivia est au fil du temps devenu l’archétype de l’intellectuel dont les compétences scientifiques sont incompatibles avec la bonne gestion de la chose publique. 

En tout cas, l’ancien recteur est attendu dans les amphithéâtres du département de géographie où son autorité scientifique ne souffre d’aucune contestation.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt