Gabon: Deloitte présente ses prédictions pour 2019

Une vue de la salle lors de la présentation des prédictions de Deloitte pour 2019 © GMT

C’est ce vendredi 10 mai 2019 que le cabinet d’expertise variée Deloitte Touche Tohmatsu a donné rendez-vous à la presse nationale ainsi qu’à l’ensemble des acteurs des secteurs innovants à l’immeuble Gabon Mining Logistics (GML) sis en face de l’immeuble Frangipaniers. Il était question lors de cette rencontre d’édifier l’opinion sur ses activités, son impact dans la gestion de l’économie gabonaise mais aussi  présenter quelques prédictions sur l’état de certains porteurs avec l’appui de l’incubateur d’entreprises Sing.



Né de la fusion d’un cabinet d’expertise comptable, d’un cabinet juridique et des activités d’audit de Calan Ramolino, Deloitte Gabon a très vite conquis le milieu très restreint des cabinets d’expertise. Actuellement, il compte deux bureaux, à Libreville et à Port Gentil. C’est cette expérience des plus enrichissantes que le groupe dont l’expert comptable et associé audit responsable des secteurs Gaz et Pétrole Nicolas Balesme, a transmis à l’assistance dans sa présentation générale de cet partenaire clé au développement du Gabon.

Pour sa part, le directeur général de l’incubateur multisectoriel des entreprises Sing Yannick Ebibie a incité les entrepreneurs à s’axer dans le numérique afin de pallier les carences liées à la paperasse. « En 10 ans , le pays a fait d’énormes progrès en termes d’infrastructures numériques. On a réussi à diviser le prix d’accès à Internet par 10 et installer plus de 2000 Km de fibre optique », a-t-il indiqué.

« Nous avons un taux de pénétration qui est entre 48 et 54%. Ceci est visible par l’acquisition en smartphone qui est à 75% contre 55% seulement pour la France. Ces tendances devraient inciter les chefs d’entreprises publiques et privées vers cet outil. Deloitte nous aide à réaliser ces enquêtes qui sont des réelles lumières », a-t-il précisé.

Karim Koundi a présenté les prédictions TMT axée sur les dynamiques technologiques et telecom dans le monde. « Nous avons présenté les différentes innovations dans le secteur des technologies dans le monde mais aussi les spécificités du marché africain et en particulier le Gabon. Cela permet donc de voir l’impact dans les secteurs et les opportunités », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il est revenu sur les prédictions et les enjeux du numérique au Gabon. « Au nombre des technologies à saisir, il y a la venue prochaine dans 2 ou 3 ans de la 5G.  Nous avons aussi tenu un panel d’échanges sur les sujets directement gabonais avec les industriels venus nombreux. On a donc choisi pour thème : “comment faire émerger les champions du numérique”? En 2019 ce sera les impressions 3D qui seront en vogue », a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire