Gabon: déjà 9 contrats signés depuis la promulgation du nouveau code pétrolier

Gabon Gabonmediatime Pétrole Hydrocarbure Gabon
Plateforme pétrolière au large de Port-Gentil © D.R.

Promulgué en juillet dernier après d’intenses négociations et un examen décisif devant le parlement, le nouveau code pétrolier commence à attirer de nombreuses sociétés pétrolières. Comme le soulignent les récentes signatures d’Assala Gabon S.A, Perenco Oil & Gas Gabon et Sinopec Overseas & Gas Limited, ce nouveau code pétrolier a déjà permis en trois mois de signer 9 contrats de partage de production. 


Jugé plus attractif par l’ensemble des acteurs du secteur notamment du point de vue fiscal, le nouveau code des Hydrocarbures en République gabonaise est peu à peu en train de convaincre son monde. Promulgué en juillet dernier soit il y a un peu plus de trois mois, il a déjà permis d’attirer bon nombre de sociétés.

Lire aussi: Gabon: le nouveau code des Hydrocarbures enfin promulgué 

En effet, fruit de longues et laborieuses négociations, ce code devait permettre « d’intensifier le volume des investissements pétroliers dans notre pays » comme l’avait souligné Nöel Mboumba au moment de sa promulgation. Il devait également faciliter la prise de blocs dans le cadre d’appels d’offres en cours, tout en accélérant la mise en production de champs marginaux. 

Dans ce contexte, ce nouveau code pétrolier prouve qu’il est un atout majeur, puisque depuis sa promulgation, ce sont pas moins de 9 contrats d’exploration, d’exploitation et de partage de production (CEPP) qui ont déjà été signés entre l’état gabonais et les compagnies pétrolières installées dans notre pays. Au regard du nombre de blocs mis aux enchères, ce chiffre devrait continuer d’augmenter. 

Laissez votre commentaire