lundi,23 mai 2022
AccueilA La UneGabon: de la nécessité d’un partenariat entre l’Etat et la Sogada en...

Gabon: de la nécessité d’un partenariat entre l’Etat et la Sogada en vue de booster la production d’aliments pour bétail

Ecouter cet article

Véritable élément essentiel dans le développement des filières avicole, porcine et aquacole, la production d’aliments pour bétail constitue l’un des défis du gouvernement. Un challenge qui nécessite la mise en œuvre d’une stratégie susceptible de booster ces secteurs surtout que certains opérateurs, à l’instar de la Société gabonaise de développement agricole (Sogada), ambitionnent de lancer une véritable industrie afin de combler le marché local. 

Si le Gabon dispose des atouts nécessaires pour valoriser le secteur agricole, la problématique de la disponibilité des aliments pour bétail à bon prix constitue un frein au développement des filières avicole, porcine et aquacole. Une situation difficile qui s’est accentuée du fait de facteurs extérieurs tels que les restrictions des importations des denrées, la perturbation de la géopolitique de la vente des engrais et des céréales, entre autres. 

Des difficultés qui devraient nécessiter une réponse des pouvoirs publics par le développement de la production locale des céréales pour les aliments pour bétail. Une éventualité qui au demeurant pourrait être portée par la Société gabonaise de développement agricole située au village Meyang, à quelques encablures de Ntoum, au Pk 55 et dirigée par l’homme d’affaires Hervé Patrick Opiangah qui, en février dernier, a annoncé l’intention de l’entreprise de se lancer dans la production à grande échelle du maïs et du soja en vue de produire des aliments pour bétail. 

Pour concrétiser cette ambition, elle a noué un partenariat technique avec Koudijs, entreprise spécialisée dans l’importation et la commercialisation d’aliments concentrés pour les animaux. Mais la réussite de ce projet est également conditionnée par une implication des pouvoirs publics par la mise en place d’un partenariat public privé (PPP) pour arriver à une éclosion de ce secteur susceptible de booster l’économie nationale.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif
Enami Shop